Mercato Real Madrid : les dossiers Mbappé et Haaland, la prolongation de Ramos, l’avenir de Zidane… Perez dit tout

Le président du Real Madrid, Florentino Perez, a évoqué les nombreux dossiers concernant le club de la capitale espagnole. Parmi eux, la question des éventuels transferts de Kylian Mbappé et Erling Haaland.

Kylian Mbappé, Strasbourg-PSG

Dans une interview donnée à la Cadena SER, le patron de la Maison Blanche a mis un lien entre les venues de l’attaquant français du Paris Saint-Germain et de l’avant-centre norvégien du Borussia Dortmund et la création de la Super League. « Cela n’existera pas sans la Super League. Ni pour Madrid ni pour personne. Nous allons finir cette saison de la meilleure façon. Les signature sont pour la saison prochaine. En général c’est impossible, si l’argent ne coule pas. » Florentino Perez a de nouveau refroidi la possibilité d’une arrivée du champion du monde 2018, d’autant que le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi a affiché sa confiance pour sa prolongation. « Si Mbappé ne vient pas, personne ne va se tirer une balle. »

Le dirigeant de 74 ans ne garantit pas d’une prolongation du défenseur central espagnol Sergio Ramos, en fin de contrat en juin prochain. « Cela dépend de la situation, cette saison nous avons perdu 300 millions. Il faut vendre, faire des choses. » Et fait preuve d’un plus grand optimisme pour le milieu croate Luka Modric. « Il a déjà signé, nous sommes parvenus à un accord il y a longtemps. Ramos n’est pas dans la même situation. Nous avons parlé plusieurs fois mais je ne sais pas, je ne veux blâmer personne. » Avant de prévenir sur le sort du défenseur français Raphaël Varane : « Je vois tous ceux qui sont à Madrid. Si quelqu’un ne veut pas y être, alors il doit partir. Mais pour l’instant, tout le monde veut. »

Florentino Perez s’est aussi exprimé sur l’avenir de l’entraîneur Zinedine Zidane, en réponse aux rumeurs de départ, affirmant que la fin de la collaboration avec le champion du monde 1998 devra se faire d’un commun accord. « C’est une légende. Un jour, il partira et s’il le fait, il devra partir comme une légende. Il le décidera ou nous déciderons tous les deux, mais il ne se lèvera pas le matin en disant qu’il a été limogé. »