Real Madrid : Florentino Pérez prend l’exemple des Girondins et lance un avertissement

Malgré l’échec du projet de Super Ligue, Florentino Pérez en a remet une couche lors d’un entretien accordé au journal As sur la nécessité de trouver des solutions rapidement pour faire face à la crise économique.

Florentino Perez, Real Madrid

Le président du Real Madrid assure que le projet de Super League est encore réalisable avec quelques réajustements. Le dirigeant madrilène craint surtout la faillite de nombreux clubs et cite en exemple le cas des Girondins de Bordeaux, lâchés cette semaine par l’investisseur américain King Steet. Cette année, avec la pandémie, les pertes iront entre 2 000 et 2 500 millions d’euros (pour les douze clubs initialement engagés pour le projet de la Super Ligue) Les Girondins viennent de faire faillite. Soit nous agissons vite, soit beaucoup de clubs vont couler, a prévenu le président du Real Madrid qui estime que la réforme de la Ligue des Champions prévue pour 2024 n’est pas suffisante pour assurer la pérennité économique des grands clubs.

Ni le format, que personne ne comprend, ni le timing, en 2024. Il faut trouver une solution plus tôt, ou nous allons ruiner tous les clubs. Seuls survivront les clubs qui appartiennent à des États, ou à des propriétaires multimillionnaires, et qui sont prêts à perdre des centaines de millions chaque saison, a-t-il prévenu.