ASSE : un projet de rachat avec d’anciens joueurs ?

Adao Carvalho, c’est son nom, détient 22 % des parts de l’AS Saint-Etienne. Dans une interview pour But!Sainté, le Portugais a fait des révélations sur la vente du club, tout en taclant Roland Romeyer.

Stade Geoffroy-Guichard

« Jacques Pauly essaie de racheter mes parts du club depuis 2010. C’est toujours le cas. Un entrepreneur stéphanois, Marc Dias, a également essayé. Dans les deux cas, j’étais d’accord. Mais qui a mis son véto ? Roland Romeyer. Lui aussi voulait me les racheter, alors que j’étais en prison depuis quelques jours seulement en 2007. J’ai dit non, car sa proposition était beaucoup trop basse. C’était du vol. Pour Romeyer, d’un côté, je suis un pestiféré, mon argent est sale, mais de l’autre, il essaie de me racheter mes 22 % de l’ASSE. (…) Le vrai patron du club, c’est (Bernard) Caïazzo, pas Romeyer ! Ce dernier se dit être le patron, il en joue, mais il n’a que 22 % de l’ASSE. (…) Romeyer et Caïazzo mentent lorsqu’ils disent qu’ils peuvent vendre. Une bonne fois pour toutes, et il faut bien le dire aux supporters, il n’y a que 68 % du club qui est aujourd’hui vendable ! Pas 100 %. L’ASSE ne leur appartient pas dans sa totalité. (…) La vente, ce n’est pas avant plusieurs mois, au minimum, et peut-être même l’année prochaine. Avec le Covid-19, l’absence des droits TV et les résultats des Verts, il y a plusieurs dizaines de millions d’euros de dettes. Voir les comptes et comprendre qu’il n’y a que 68 % à récupérer, ça va en refroidir certains… Je vous le redis : je vois beaucoup de monde. Et parmi eux, il y a un projet qui me semble à ce jour costaud, sérieux. (…) Ceux qui soutiennent ce projet ont beaucoup, beaucoup d’argent. Ils s’appuient sur des fonds étrangers. Ce sont tout sauf des amateurs. Je peux tout de même vous faire une petite confidence : il y a parmi eux d’anciens footballeurs… » a conclu Adao Carvalho.

Les prochaines semaines vont être agitées du côté des Verts.