Officiel Super League : l’UEFA annonce la réintégration et les sanctions pour neuf clubs

L’UEFA a dévoilé ce vendredi les sanctions infligées à neuf des douze clubs fondateurs du projet de la Super League.

UEFA

Par le biais d’un communiqué, l’instance européenne a annoncé une sanction d’ordre financier contre Arsenal, l’AC Milan, Chelsea, l’Atletico Madrid, l’Inter Milan, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham. Chacune de ces équipes « en signe de bonne volonté, et avec les autres clubs, fera un don d’un montant total de 15 M€, à utiliser au profit d’enfants, des jeunes et du football de base dans les communautés locales à travers l’Europe, y compris le Royaume-Uni » et « accepte une retenue de 5 % des revenus qu’il serait amené à recevoir dans les compétitions interclubs de l’UEFA pendant une saison. Ces revenus seront redistribués. » Enfin, chacun de ces neuf clubs « accepte de se voir infliger des amendes substantielles s’il cherche à participer à une telle compétition non autorisée (100 M€) ou s’il enfreint tout autre engagement qu’il a pris dans la Déclaration d’engagement des clubs (50 M€). »

Les neuf clubs sont réintégrés dans les compétitions organisées par l’UEFA et ont présenté leurs excuses : « Une confirmation formelle des engagements et des modalités de réintégration et de participation des clubs aux compétitions interclubs de l’UEFA a été convenue et signée par l’UEFA et ces neuf clubs. Les mesures de réintégration approuvées sont complètes et définitives. Ces neuf clubs reconnaissent et acceptent que le projet de Super League était une erreur et s’excusent auprès des supporters, des associations nationales, des ligues nationales, des autres clubs européens et de l’UEFA. Ils ont également reconnu que le projet n’aurait pas été autorisé en vertu des Statuts et Règlements de l’UEFA. »

En revanche, l’accord ne comprend pas le FC Barcelone, le Real Madrid et la Juventus Turin. Les concernant, l’UEFA prévient : « En outre, et pour aller de l’avant, l’UEFA s’est réservé le droit de prendre les mesures qu’elle jugera appropriées contre les clubs qui ont jusqu’à présent refusé de renoncer à la soi-disant ‘Super League’. L’affaire sera rapidement renvoyée devant les instances disciplinaires compétentes de l’UEFA. »