Metz : l’analyse amère mais lucide d’Antonetti après la claque à Strasbourg

L’entraîneur du FC Metz, Frédéric Antonetti, a reconnu que la lourde défaite à Strasbourg vendredi soir lors de la 6e journée de Ligue 1 (3-0) devait absolument provoquer une réelle prise de conscience au sein de son groupe.

Frédéric Antonetti, FC Metz

« Strasbourg était meilleur que nous. Le scénario du match nous met à l’envers. On prend un penalty rapidement, après dans le jeu, on n’était pas trop inquiété et on prend des contres. On avait envie de bien faire et on a été naïf. On perd bêtement ce match. Il y a des périodes difficiles, il faut savoir les surmonter (…) Il faut tirer beaucoup d’enseignements de ce match. Si on ne retrouve pas de solidité, ça va être compliqué. Bien sûr qu’il y a de l’inquiétude avec seulement trois points en six matches. On fait une mauvaise entame de saison en termes de résultats et ça complique la suite. Il faut retrouver le goût de l’effort, il faut une prise de conscience quand on prend des gifles et il faut travailler. Jouer le maintien, c’est avoir une force de caractère, il ne faut pas oublier d’où on vient et je pense qu’on l’a un peu oublié », a souligné le coach messin en conférence de presse.