FIFA, Wenger : « Ce qui emmerde les grands joueurs, c’est de faire des petits matchs »

Arsène Wenger, directeur du Développement du football de la FIFA, a fait une nouvelle fois la promotion de la Coupe du monde tous les deux ans, cette fois-ci sur les antennes de la radio RMC.

Arsène Wenger

Alors que cette proposition de la FIFA rencontre très peu d’adhésion dans le monde du football, Arsène Wenger a tenu à développer quelques arguments pour la promouvoir, en démontant certaines idées reçues, notamment sur la multiplication des matchs que cette accélération des éditions induirait : « Il y a de fausses idées qui circulent. J’ai joué contre Cristiano Ronaldo en 2004. Il joue encore. Il fait près de 70 matchs tous les ans. Lui et (Lionel) Messi, depuis 2006, donc 15 ans, ont joué près de 70 matchs tous les ans. Et ils jouent toujours. Il ne faut pas vivre avec l’idée que le football tue les joueurs. Dans ma carrière, j’ai eu des problèmes avec les joueurs qui ne jouaient pas, pas avec ceux qui jouaient. Surtout, les grands joueurs veulent faire des grands matchs. Ce qui les emmerde, c’est de faire des petits matchs. »

L’ancien entraîneur d’Arsenal a cependant concédé que l’idée de la Coupe du monde tous les deux ans l’avait d’abord repoussé : « Même moi, au début, quand cela m’est venu, je me suis dit : « Oh putain, t’es en train de déconner ». J’ai eu un mouvement de recul instinctif car je n’ai connu que ça, la Coupe du Monde tous les quatre ans. Après je me suis dit « Oh purée, c’est intéressant et il faut creuser l’idée ». Il y a beaucoup de gens qui ont cette réaction. Au départ les gens sont réticents car il y a la tradition et le fait d’avoir attendu cette compétition. En même temps, le monde a changé. (…) Et puis on a un exemple, on a eu l’Euro cette année. C’était merveilleux et de grande qualité. On a une Coupe du monde l’année prochaine. Cela ne choque personne. »

À noter cependant que l’Euro 2020 a été joué en 2021 à cause de la pandémie du Covid-19, laquelle a provoqué le déplacement de la compétition à cette année.