Naples : pris pour cible, Koulibaly pousse un coup de gueule

Le défenseur central de Naples, Kalidou Koulibaly, a été victime dimanche de propos racistes lors de la victoire sur le terrain de la Fiorentina (2-1, 7e journée de Serie A).

Kalidou Koulibaly, Naples

Ciblé au même titre que ses coéquipiers Victor Osimhen et André-Frank Zambo Anguissa, l’international sénégalais de 30 ans a réagi à ces débordements au travers d’un message posté sur les réseaux sociaux. « ‘Putain de singe’. C’est comme ça qu’on m’appelait. Ces personnes n’ont rien à voir avec le sport. Ils doivent être identifiés et tenus à l’écart des stades : pour toujours. »

Dans un communiqué publié ce lundi sur son site internet, la Fédération italienne de football annonce l’ouverture d’une enquête par le procureur fédéral.