Manchester City : Anigo décrit le comportement de Benjamin Mendy

Le latéral gauche français, récemment sorti de prison, est en attente de son procès pour plusieurs viols et agressions sexuelles.Benjamin Mendy, Manchester City

Dans L’Équipe, l’ancien dirigeant et coach de l’OM, José Anigo, a accepté de revenir sur le passage de Benjamin Mendy à Marseille, entre 2013 et 2016 : “Benji (Mendy) est arrivé à Marseille avec une bande de jeunes joueurs prometteurs, les Florian Thauvin, Giannelli Imbula, Mario Lemina dans le cadre du fameux “projet Dortmund” de Vincent Labrune. Tout de suite, j’ai vu un garçon très attachant et très vite aussi, j’ai compris que rien n’était très sérieux à ses yeux. Pour lui, la vie est un jeu. (…) Chez les joueurs de foot pro, il y a des codes et il ne les avait pas. Un jour sur deux, il arrivait en retard à l’entraînement. Une ou deux fois, on a même envoyé quelqu’un du club le sortir du lit chez lui. On a commencé par des petites amendes et c’est monté crescendo. Parfois jusqu’à 15 000 ou 16 000 euros par mois. C’était du lourd. Mais il n’a jamais compris. C’était impossible pour lui de mettre un réveil à l’heure. (…) Avec Steve Mandanda, les joueurs avaient décidé que ces amendes seraient reversées à des œuvres caritatives en fin de saison. Il a bien contribué à les aider. (…) Il est tellement naturel ce mec-là, c’est dur de lui en vouloir. Il y a chez lui certains côtés qui me rappellent la personnalité de Franck Ribéry. Ce sont de grands joueurs mis à part. Malgré la notoriété, ils ont gardé un côté très simple, naturel, presque enfantin.”

La carrière de Benjamin Mendy est au point mort depuis août 2021, et le début de sa détention par la police.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)