OM, Alvaro : “J’aurais aimé que le club me respecte”

Le défenseur central espagnol de 32 ans, devenu indésirable à l’OM, est revenu sur le mercato d’hiver. Touché d’avoir été poussé vers la sortie, Alvaro rappelle qu’il a aidé le club quand celui-ci en avait besoin.Alvaro Gonzalez, OM

L’ancien joueur de Villareal et de l’Espanyol Barcelone a accordé un entretien à AS, où il vide son sac, en racontant notamment la période difficile qu’il vit en termes de temps de jeu : “Si je ne joue pas, je ne peux pas être bien. Je ne traverse pas mon meilleur moment. Est-ce que je joue moins pour des raisons tactiques ? Avec (Jorge) Sampaoli j’ai joué toute la saison dernière. Il est très porté sur l’évolution des systèmes, c’est ce qu’il fait depuis son arrivée. Jouer dans une défense à quatre, je le fais depuis 12 ans. Je ne pense pas que ce soit ça, honnêtement. Je ne sais pas de quoi je suis victime. Ce que je sais, c’est qu’ils m’ont prolongé et à partir de là, des problèmes de toutes sortes ont commencé. J’ai dû baisser mon salaire le 31 août pour qu’ils puissent signer un joueur (Amine Harit) et même si cela m’a fait mal, je l’ai fait parce que je suis le troisième capitaine de l’équipe et j’ai compris que je devais faire ces choses pour le club. (…) À partir de ce moment-là, ils ont commencé à me rabaisser de manière incompréhensible alors que j’ai tout donné pour le club, j’ai traversé vents et marées. Plus tard, ils ont voulu me faire partir d’une mauvaise manière.”

L’Espagnol en vient ensuite à son mercato, où il a notamment été lié à Bordeaux, un club qu’il n’a pas voulu rejoindre : “Ça m’a un peu blessé. (…) L’an dernier, quand les choses allaient mal, quand il y a eu un changement d’entraîneur, quand les ultras sont arrivés (lors des incidents à la Commanderie, ndlr), (Steve) Mandanda et moi sommes sortis pour montrer nos visages et essayer de leur parler. Tout comme je respecte le club, j’aurais aimé que le club me respecte. Pendant le mercato, j’ai dit que je n’allais pas bouger. (…) Je leur ai dit d’attendre jusqu’en juin, qui est un marché plus long avec plus d’options. Ils m’ont dit qu’il n’y aurait pas de problème, qu’ils allaient me respecter. Je suis convoqué pour tous les matchs, j’essaie d’aider le groupe.”

Alvaro Gonzalez, sous contrat jusqu’en 2024, a joué seulement 6 matchs de Ligue 1 cette saison.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)