Mercato - Lille : Kombouaré menace le transfert de Blas

Annoncé proche de rejoindre le LOSC, Ludovic Blas est toujours un joueur du FC Nantes. Son transfert pourrait capoter, en coférence de presse, Antoine Kombouaré a laissé entendre que si les négociations duraient trop longtemps, il finira par s’opposer à son départ. 

Ludovic Blas, Nantes Brest

Alors que l’on pensait que tout était réglé, le transfert de Ludovic Blas vers le LOSC pourrait finalement ne jamais voir le jour. Mercredi, Fabrizio Romano indiquait que Lille s’était mis d’accord avec le joueur de 24 ans, sous contrat jusqu’en 2024. Il ne manquait plus qu’à s’entendre avec Nantes, mais c’est justement là que les négociations ont coincé. D’après les informations de Ouest-France, Waldemar Kita n’aurait finalement pas été satisfait par la proposition lilloise. 

Celle-ci serait d’un montant de 15 millions d’euros, plus des bonus. On ne sait pas si c’est la somme totale qui pose problème, ou bien les modalités de paiement. Le président nantais réfléchirait même finalement à lui proposer une prolongation de contrat avec une revalorisation salariale à la clé. Une scène plutôt cocasse, puisque les deux clubs s’affronteront ce week-end, pour le compte de la 2e journée de Ligue 1, vendredi à 21 heures.

« À un moment donné, si ça traine, je vais finir par dire non »

Une chose est sûre, Antoine Kombouaré ne souhaite pas perdre son joueur. Ludovic Blas sera d’ailleurs de la partie demain, comme l’a confirmé l’entraîneur des Canaries ce jeudi en conférence de presse : « il est là et bien là, c’est le plus important. On ne va pas se cacher qu’il y a des contacts avec Lille. Il sera présent demain sur la pelouse pour jouer face à Lille (…) Le plus important, ce sont les discussions que j’ai avec lui. Aujourd’hui, il m’a certifié qu’il a envie de jouer ce match, qu’on ne lui parle pas des contacts. Il a un travail à faire, il sait qu’il y a un match à jouer et à gagner », a-t-il déclaré.

« Si on me pose la question, Ludo ne part pas il reste là. Il faut éviter de me poser la question », a également confié Antoine Kombouaré à ce sujet, allant même jusqu’à menacer la réalisation de ce transfert : « à un moment donné, si ça traine, je vais finir par dire non. Je ne dis pas que j’ai les pleins pouvoirs. Mais si on me pose la question, je dirai non. Oui, il y aura une deadline. C’est notre vice-capitaine et c’est un joueur important. » Affaire à suivre…