Le secret de Hulk enfin percé !

Après avoir effectué deux saisons encourageantes au FC Porto, Hulk est en train d’exploser les compteurs lors de cet exercice 2010/2011. Aujourd’hui l’attaquant est l’une des gâchettes les plus redoutées d’Europe.

Hulk fait un carton avec le FC Porto cette saison

Ses statistiques avec le club portugais sont éloquentes puisqu’en quarante-cinq matches disputés toutes compétitions confondues (Liga Sagres, Coupe d’Europe et Coupe nationale), Givanildo Vieira de Souza a fait sauter la banque à trente-et-une reprises ce qui est un total impressionnant. Impressionnant, le mot convient également pour sa stature athlétique qui n’est pas sans rappeler le personnage de fiction Hulk qui a fait son apparition dans les années soixante. Pourtant si on se réfère à sa taille (1m78) et à son poids (68kgs), on se dit que ce footballeur n’a rien de plus que les autres. Détrompez-vous ! Depuis son départ du Brésil lors du mois de janvier 2005, celui que l’on surnomme Hulk a fait voler en éclats plusieurs défenseurs d’abord au Japon (Kawasaki Frontale, Consadole Sapporo, Tokyo Verdy) et aujourd’hui au Portugal (FC Porto). En plus de cela, l’homme qui vaut cent millions d’euros, dixit le président des Dragons Jorge Nuno Pinto da Costa, a une vitesse et surtout une force d’accélération du tonnerre. Il est également capable de faire la différence dans des petits espaces grâce à sa technique teintée de samba auriverde.

Hulk n’est pas un adepte de la musculation !

Depuis quelques mois, Hulk a réussi à intégrer l’équipe nationale du Brésil puisqu’il a déjà été sélectionné à trois reprises par Mano Menezes. On se souvient par exemple que le goleador avait fait son entrée en jeu à l’occasion du match amical entre la France et la Seleção au stade de France le 9 février dernier (succès 1-0 des Tricolores). Pour tenter d’expliquer sa réussite actuelle, l’homme qui vient de remporter le championnat portugais avec son club a accepté de se replonger dans son enfance lors d’un entretien repris par Record. “Ma force ne vient pas d’un entraînement intensif en salle de gym. Mes parents étaient commerçants et je devais les aider à charger les voitures. Les vendredis et les samedis, je me réveillais à trois heures du matin. Je pleurais pour ne pas y aller mais mon père me disait que si je voulais jouer au football, il fallait le faire”, a raconté le joueur qui ne songe pas pour l’instant à quitter le Portugal. Pourtant Dieu sait que de nombreuses écuries anglaises ou encore espagnoles aimeraient beaucoup pouvoir s’appuyer sur ce super-héros du ballon rond…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)