Le cauchemar continue pour Luyindula

Lors du coup d’envoi de la saison, Peguy Luyindula savait très bien qu’il aurait peu de chances de devenir titulaire au PSG avec des concurrents comme Kévin Gameiro, Mevlut Erding et Guillaume Hoarau. Mais l’attaquant francilien a été mis au placard par l’entraîneur Antoine Kombouaré… et les gestionnaires du club de la capitale.

Peguy Luyindula

Un sentiment d’incompréhension. Depuis le début du mois d’août, Peguy Luyindula n’a pas fait une seule apparition avec l’équipe première du Paris Saint-Germain. Et pour cause puisque l’ancien joueur de Levante, d’Auxerre, de Marseille ou encore de Lyon n’a plus le droit de faire partie du groupe professionnel. Le natif de Kinshasa est contraint de s’entraîner et de disputer les matches avec la réserve afin de se maintenir en forme. Même si cette situation dure depuis déjà plusieurs semaines, Peguy Luyindula n’arrive pas à comprendre pourquoi il subit un tel traitement. “Quand je pose la question, on me dit : c’est un choix. Mais ce n’est pas une réponse. Si demain je mets un grand coup de poing dans le visage de quelqu’un et qu’il me demande pourquoi j’ai fait cela et que je lui dis : c’est mon choix, il trouvera cette réponse un peu légère”, a expliqué le buteur formé à l’OL dans les colonnes du quotidien Le Parisien.

A défaut de pouvoir s’entraîner normalement au Camp des Loges, Peguy Luyindula aurait au moins aimé pouvoir aller voir jouer ses coéquipiers. Mais l’attaquant est convaincu qu’il serait aussi exclu du Parc des Princes s’il décidait d’aller voir un match. “Actuellement, on me traite comme un pestiféré. Je meurs d’envie d’aller au Parc voir mes potes et encourager l’équipe. Mais je n’ose pas y aller, car je ne sais pas comment je serai accueilli et si je ne vais pas être viré comme un malpropre”, a-t-il lâché. Finalement, le footballeur professionnel a décidé de passer à l’action pour faire valoir ses droits. “Je ne suis pas un fouteur de merde et je ne vois pas ce que l’on me reproche. Face à cet état de fait, j’ai saisi la commission juridique de la Ligue (LFP) vendredi matin par l’intermédiaire de mon avocat Yves Repiquet”, a confié l’homme qui est sous contrat jusqu’en juin 2012.

Aucun accord envisageable pour le moment

Pour l’heure, Peguy Luyindula n’envisage pas de résilier son contrat à l’amiable (sic) avec les gestionnaires du PSG. “Je n’en suis pas là. Moi, je veux juste savoir pourquoi on s’acharne sur moi ainsi. La preuve, on ne veut même pas me donner mon costume officiel comme les autres du groupe professionnel, alors que le tailleur a pris mes mesures. Ce n’est pas simplement pour une question sportive que je suis exclu du groupe”, a-t-il souligné. Lors du mois de janvier, le joueur francilien aurait pu s’en aller en Angleterre mais il a été retenu par les décideurs parisiens. “Moi, je ne voulais pas tout cela. Je voulais partir l’hiver dernier à West Ham. Je l’avais demandé au club, il n’a pas voulu. Pourquoi me bloquer en janvier pour me virer en août ?” Une chose est sûre, cette guerre des tranchées n’arrange personne et il faudra bien qu’une solution soit trouvée dans les semaines ou les mois à venir.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)