1986 – 2011, le Top 5 des buteurs de l’ère Ferguson

Cela fait 25 ans que Sir Alex Ferguson est le manager de Manchester United. Autant dire que le coach écossais a vu défiler des centaines de joueurs chez les Red Devils. Voici un petit florilège des meilleurs attaquants qui ont évolué à Old Trafford durant ce quart de siècle.

Éric Cantona

Éric Cantona (191 matches au total, 88 buts inscrits / 1992-1997)

En novembre 1992, le board de Manchester United avait réussi à obtenir le transfert d'Éric Cantona qui évoluait alors à Leeds United. Ce club qui est l'un des grands rivaux des Red Devils avait remporté le titre de champion d'Angleterre la saison précédente. Pour obtenir le transfert de l'attaquant français, le club mancunien avait seulement dû débourser 1,4 million d'euros, une misère aujourd'hui. Pendant ses cinq années passées à Manchester United, Éric Cantona est devenu le King, autrement dit une légende absolue à Old Trafford. Ses buts extraordinaires, ses déclarations fracassantes (les mouettes peuvent en témoigner…), ses coups de sang (qui a oublié le coup de pied asséné à un fan de Crystal Palace qui n'arrêtait pas de l'insulter ?) et son charisme sont gravés à jamais dans le coeur des supporters de Man U.

Ole Gunnar Solskjaer (367 apparitions, 128 buts marqués / 1996-2007).

Ole Gunnar Solskjaer reste assurément l'un des joueurs les plus populaires de Manchester United encore aujourd'hui. S'il avait évolué au sein d'un autre club du Royaume de Sa Majesté, le buteur norvégien aurait été bien plus qu'un Super Sub (Super Remplaçant)… mais il n'aurait peut-être jamais réussi à bâtir sa légende sur ses entrées en jeu souvent décisives. A l'image de l'ex-joueur de Liverpool David Fairclough, le joueur scandinave a toujours eu une envie féroce de se mettre en évidence lorsqu'il se levait du banc de touche. Lors de la finale de la Ligue des champions entre Manchester United et le Bayern Muniche en 1999, Solskjaer avait surgi à la 93e minute de jeu pour marquer le but décisif… et entrer dans la légende.

Wayne Rooney (334 apparitions, 159 buts / 2004-?)

A seulement 26 ans, Wayne Rooney est déjà entré dans l'histoire de Manchester United. En effet, l'attaquant qui a presque toujours enfilé les buts comme des perles (sauf pendant la période qui suivait ses histoires extra-conjugales) a déjà un palmarès impressionnant. L'Anglais a remporté une Ligue des champions, quatre titres de champion d'Angleterre, deux League Cup, deux Charity Shield sans oublier le Mondial des clubs ! Il y a un an, il voulait clairement quitter les Red Devils mais le manager Sir Alex Ferguson l'a rattrapé au bon moment avant qu'il commette l'irréparable en signant… à Manchester City ! Personne ne peut arrêter le meilleur footballeur anglais de ces quatre dernières années.

Ruud van Nistelrooy (219 matches, 150 buts / 2001-2006)

Après l'avoir vu jouer à Manchester United pendant cinq ans, plusieurs observateurs se demandaient franchement si Ruud van Nistelrooy n'était pas le meilleur attaquant à avoir évolué en Premier League. Il faut dire que chez les Red Devils, le buteur néerlandais a inscrit des buts en rafale. Ce renard des surfaces impitoyable a toujours été très efficace devant les cages à l'image de David Trezeguet ou encore de Filippo Inzaghi. Alors qu'il aurait pu renoncer à le faire venir après sa grave blessure au genou en 2000, Sir Alex Ferguson avait eu un flair britannique remarquable en attendant un an de plus le finisseur du PSV Eindhoven. Même s'il avait un caractère bien trempé, Ruud van Nistelrooy restera à tout jamais l'une des figures marquantes du début du 21e siècle du côté d'Old Trafford.

Le duo Yorke-Cole (426 apparitions au total, 185 buts inscrits / 1998-2001)

S'il fallait retenir un tandem idéal d'attaquants à Manchester United, Sir Alex Ferguson choisirait sans doute la paire Dwight Yorke-Andy Cole. Entre 1998 et 2001, ces deux buteurs s'entendaient tellement bien qu'on se demandait s'il n'y avait pas une compréhension télépathique entre eux. Même si leur collaboration n'a pas duré aussi longtemps que prévu, ces joueurs ont laissé une empreinte certaine à Old Trafford. Sur le plan individuel, Dwight Yorke et Andy Cole n'étaient sans doute pas les meilleurs éléments de Manchester United mais lorsqu'ils étaient associés sur le rectangle vert, leur complémentarité sautait vraiment aux yeux.

Ils auraient aussi mérité de faire partie de cette liste : Mark Hughes, Teddy Sheringham, Cristiano Ronaldo…