Lille braque les Verts

Lille s'est imposé sur la pelouse de Saint-Etienne ce samedi à l'occasion de la première journée de Ligue 1 (1-2). Alors que Chedjou avait ouvert le score (58e), les recrues stéphanoises, Hamouma et Cohade, se sont associées pour égaliser (74e). A peine entré en jeu, Pedretti a finalement offert la victoire au LOSC (90e), dans les ultimes secondes de la rencontre.

Lille est entré dans l'an I après Eden Hazard. A l'occasion de la première journée de Ligue 1, le LOSC se déplaçait à Saint-Etienne, sans son prodige, parti cet été à Chelsea. Si le recrutement a été très intéressant, les Dogues avançait toutefois à tâtons. Mais quoi de mieux qu'un retour au source pour se rassurer ‘ Par le jeu, les Lillois tentent rapidement de retrouver leurs sensations. Kalou et Martin sont bien intégrés et se mettent immédiatement en évidence. C'est pourtant les Verts et leur joyau gabonais, Aubameyang, qui allument la première mèche. Sur un centre de Gradel, l'ancien du Milan AC tente une talonnade astucieuse mais manque le cadre (6e). La réponse lilloise ne se fait pas tarder, Debuchy (14e) et Roux (16e) font passer les premiers frissons de la saison dans Geoffroy-Guichard.

Comme à son habitude, le LOSC prive son adversaire de ballon et se distingue par son jeu en mouvement, ses séries de passes courtes et la disponibilité autour du porteur du ballon. Saint-Etienne reste toutefois redoutable sur coup de pied arrêté. Gradel est à deux doigts de trouver la lucarne sur une tentative à 30 mètres, les deux doigts d'un Landreau parfait (33e). Visiblement fatigués, les 22 acteurs baissent le pied à l'abord de la mi-temps. C'est le moment que choisit Roux pour se faufiler entre les défenseurs foréziens pour placer une tête croisée, mais Ruffier veille (45e).

Pedretti, entrée gagnante

Revenues après la pause avec bien moins de bonnes intentions, les deux équipes sont patientes. En contre, Aubameyang et Clément mettent le feu dans l'arrière-garde lilloise, la frappe de l'ancien Parisien est magistralement repoussée par Landreau (56e). Le KO n'est pas loin. Encore moins loin qu'on le croit puisqu'il intervient dans la minute suivante. Chedjou est trouvé au second poteau, sur un coup franc de Payet, et ouvre le score de la tête (0-1, 58e). A ce moment du match, Lille pense avoir fait le plus dur et ne se presse plus. Sa suffisance est telle que Kalou, par exemple, est devenu totalement transparent. Bien moins fringuants physiquement, les Dogues reculent et permettent à Saint-Etienne de revenir au score.

Entré en jeu dix minutes plus tôt, Hamouma combine avec Cohade, contrôle le ballon de la poitrine et pique au-dessus de Landreau. L'enchainement est parfait, les Verts reviennent dans la partie (1-1, 74e). Coaching payant de Galtier qui venait de faire entrer ses deux nouvelles recrues. Electrisés par ce but et les encouragements de leurs supporters, les Stéphanois poussent, tentent, combinent. Bien en place, le LOSC résiste brillamment. Et va même tuer les Foréziens. Payet allume Ruffier, le ballon revient sur Pedretti qui ne se fait pas prier pour donner la victoire aux siens (1-2, 90e), trois petites minutes après son entrée en jeu. Le scénario est très cruel pour Saint-Etienne, Lille, au caractère, prend les trois points et entame sa saison par une victoire à l'extérieur. Pourtant, tout n'a pas été parfait, loin de là. C'était le premier match de la saison, et ça s'est vu.

Etienne Andurand

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement