“Le Policier” Cris tire sa révérence à l’OL (Officiel)

Une page de l'histoire de l'Olympique Lyonnais se tourne avec le départ officiel de Cris. Le défenseur central quitte le Rhône cet été pour rejoindre Galatasaray en Turquie. Le Brésilien est évidemment une légende vivante dans le Rhône !

Cris

“Le Policier” n'a jamais rien lâché ! Cris n'a sans doute aucun regret au moment de quitter l'OL. Au cours de ses huit années passées à Gerland (2004-2012), le défenseur central a toujours tout donné au sein de l'équipe rhodanienne. En plus de s'être constitué un très beau palmarès en France*, le Brésilien laisse un souvenir impérissable aux supporters de l'OL. Ces derniers se rappellent que Cris a longtemps été un roc intransigeant au niveau des duels qui n'avait jamais peur de “rentrer dans le tas”, même s'il s'est parfois gravement blessé, pour récupérer un ballon avant un attaquant adverse. Par ailleurs, ils n'oublieront pas non plus le guerrier qui avait une culture de la gagne indispensable pour remporter des titres majeurs.

De son côté, le joueur de 35 ans semblait vraiment être arrivé au bout de l'aventure chez les Gones ces derniers mois. Après le coup d'envoi de la préparation estivale, le président lyonnais Jean-Michel Aulas n'avait pas hésité à pointer du doigt certains “dinosaures” du vestiaire qui, à ses yeux, étaient en grande partie responsable du couac de la saison passée. En mai dernier, l'OL n'avait pas réussi à obtenir un billet pour les barrages de la Ligue des champions et doit donc se “contenter” d'une expérience en Ligue Europa… qui rapporte évidemment beaucoup moins d'argent que sa grande soeur. Blessé par ces “attaques”, Cris était reparti au combat sur les terrains comme il l'a toujours fait dans le passé.

Bisevac assure la relève

Le défenseur central croyait qu'encore une fois, il allait prouver à tout le monde qu'il méritait d'être titulaire dans l'arrière-garde lyonnaise. C'était sans compter sur l'arrivée du joueur serbe Milan Bisevac (PSG). La passation de pouvoir entre les deux hommes s'est déroulée lors du match entre l'OL et Troyes le 18 août dernier (4-1, 2e journée de Ligue 1). Ce jour-là, Cris a été remplacé à la 85e minute de jeu par son successeur désigné. “Le Policier” a rendu sa carte dans la capitale des Gaules définitivement même si à l'époque, son départ était encore loin d'être acté. Selon le site officiel de l'OL, le joueur auriverde a finalement accepté de résilier son contrat à l'amiable pour faciliter son départ.

Dans la foulée, Cris a signé un contrat en faveur de Galatasaray jusqu'en juin 2013 avec une année supplémentaire en option. Sans surprise, les dirigeants rhodaniens ont rendu hommage à cet élément qui a marqué l'histoire du club. Par ailleurs, on a appris que “l'oeil” de l'Olympique Lyonnais au Brésil, Marcelo, a fait le voyage jusqu'en France afin de faciliter les négociations entre toutes les parties concernées. Notez également que Cris pourra revenir à Gerland à l'issue de sa carrière afin d'avoir un rôle -encore inconnu pour le moment- au sein de l'organigramme. A l'image de Juninho (Vasco de Gama), “Le Policier” n'a sans doute pas définitivement tourné le dos à l'écurie tricolore…

*Palmarès de Cris à l'Olympique Lyonnais :

– 4 titres de champion de France (2005, 2006, 2007 et 2008)
– 2 Coupes de France (2008 et 2012)
– 4 Trophées des champions (2005, 2006, 2007 et 2012)
– 1 Peace Cup (2007)