Mannone veut saisir sa chance à Arsenal

Au début de la saison, Vito Mannone ne s’attendait sûrement pas à bénéficier d’un temps de jeu aussi conséquent à Arsenal (7 apparitions au total). Mais actuellement, le gardien de but est bien le « number one » chez les Gunners.

Vito Mannone

Des rumeurs qu’il envoie valser ! Le week-end dernier, certains médias britanniques avaient laissé entendre que Vito Mannone en aurait assez de sa situation contractuelle du moment à Arsenal. Autrement dit, le gardien de but âgé de 24 ans voudrait bénéficier d’un nouvel engagement au sein du club londonien étant donné que celui dont il bénéficie actuellement expirera en juin 2013. Par le biais du site officiel de l’écurie anglaise, le dernier rempart italien -qui profite des blessures de Wojciech Szczesny et Lukasz Fabianski pour s’exprimer- a fait savoir que tous ces bruits n’ont aucune raison d’être.

En effet, le footballeur qui a vu le jour à Desio ne voit pas pourquoi il tenterait de semer le désordre à l’Emirates Stadium alors qu’il a clairement pris une autre dimension cette saison. « Le manager (Arsène Wenger) m’a donné ma chance. Je dois continuer à faire mes preuves à chaque match. C’est ma meilleure période à Arsenal (depuis son arrivée en 2005) et je serai fou de ne pas saisir cette opportunité », a expliqué Vito Mannone. Ce dernier a ajouté que personne au sein de son entourage n’a mis le feu aux poudres afin qu’il obtienne rapidement un bail longue durée. « Ni moi, ni ma famille et ni mes amis n’avons parlé de cela », a-t-il martelé.

Autrement dit, le gardien transalpin est pleinement concentré sur ses prestations au sein de l’équipe d’Arsenal et personne ne pourra lui faire perdre de vue son objectif de s’imposer durablement. « Pour le moment je suis vraiment content. J’essaie d’être le numéro un au sein de ce club et de remporter des trophées. C’est ma seule préoccupation, je voudrais que ce soit clair pour tout le monde. » Pour le moment, force est de constater que Vito Mannone risque de donner du fil à retordre à Arsène Wenger et le staff des Gunners. En effet, le technicien français devra trancher entre lui et le duo Szczesny- Fabianski lorsque ces deux portiers auront retrouvé l’intégralité de leurs moyens physiques.