Lisandro, Bastos, Gourcuff, Gomis… Qui va quitter l’OL ?

Il reste encore dix jours avant la fin de ce mercato hivernal. L’entraîneur de l’OL, Rémi Garde, s’attend à tout avant la date fatidique. Le coach sait que certains éléments importants de son effectif pourraient mettre les voiles durant cette semaine cruciale.

Lisandro Lopez

Lisandro a des courtisans en Italie. Depuis déjà plusieurs jours, on sait que “Licha” a une belle cote de l’autre côté des Alpes. Les clubs transalpins savent que le goleador argentin est un renard des surfaces impitoyable qui, grâce à son intelligence de jeu, serait sûrement capable de s’adapter facilement aux exigences de la Serie A. Mine de rien, le joueur âgé de 29 ans a inscrit 9 buts en 22 matches depuis le coup d’envoi de la saison. Par ailleurs, il a marqué respectivement 25, 19 et encore 25 buts au cours des trois derniers exercices qu’il a effectué dans la capitale des Gaules. D’après La Nazione, ce serait la Fiorentina qui tiendrait le plus fermement la corde afin d’obtenir sa signature.

La Viola aurait proposé une somme de 9 millions d’euros alors que les Rhodaniens voudraient en obtenir 4 ou 5 de plus. En attendant, force est de constater que l’entraîneur Vincenzo Montella n’est pas hyper emballé par ce transfert éventuel. En plaisantant, il a fait savoir pendant un entretien retranscrit par les médias italiens qu’il préférerait nettement avoir… Edinson Cavani (Naples) ! Pour Sky Italia, la Juventus Turin et la Lazio Rome seraient toujours à l’affût pour accueillir Lisandro Lopez. Mais le président des Biancocelesti, Claudio Lotito, a fait savoir qu’il n’est “pas au courant” de tout cela. Pour l’heure, Lisandro Lopez qui a abandonné son brassard de capitaine est ancré à Gerland mais rien ne dit que ce sera encore le cas dans quelques jours.

Bastos et la tentation allemande. On a le sentiment que Michel Bastos traverse tranquillement cette saison 2012/2013 sans se soucier énormément de son futur. A 29 ans, le milieu gauche a assez d’expérience et de recul pour savoir qu’il n’a aucun intérêt à entamer un bras de fer avec les décideurs lyonnais pour changer d’air. Par ailleurs, le Brésilien ne veut pas aller n’importe où… même si une offre irrefusable sur le plan financier (Qatar, Émirats Arabes Unis…) serait de nature à le faire réfléchir. Pour le moment, le natif de Pelotas privilégie clairement un beau challenge sportif à l’attrait purement financier. D’après la presse allemande, Michel Bastos pourrait prendre la direction de Schalke 04. Les pensionnaires de Gelsenkirchen ont transmis une offre d’environ 5 millions d’euros. S’ils mettent 1 ou 2 millions de plus sur la balance, alors le président Jean-Michel Aulas acceptera sûrement de laisser filer l’ancien joueur de Lille avant le 31 janvier.

Gourcuff offert sur un beau plateau. A en croire le Journal du Dimanche, le milieu offensif acheté 22 millions d’euros à Bordeaux durant l’été 2010 aurait été proposé à plusieurs clubs anglais, espagnols et turcs. A 26 ans, l’international français n’a jamais clamé haut et fort qu’il souhaite quitter l’OL pendant ce marché des transferts. Mais son salaire astronomique (450.000 euros par mois environ), ses blessures récurrentes sans oublier ses performances ultra-décevantes dans l’ensemble (14 matches, 2 buts cette saison) inciteraient aujourd’hui fortement les Gones à le céder cet hiver. En Angleterre, le club d’Arsenal semble tendre l’oreille. Le manager Arsène Wenger verrait d’un bon oeil la possibilité de s’attacher les services du footballeur formé à Rennes. Les Gunners pourraient le récupérer dans le cadre d’un prêt avec une option d’achat à lever l’été prochain. Cette option permettrait à l’OL d’alléger sa masse salariale de façon considérable pendant au moins six mois et, pourquoi pas, d’obtenir une indemnité en fin de saison.

Gomis agace profondément JMA. Contre Evian TG (0-0, 21e journée de Ligue 1), le week-end dernier, Bafetimbi Gomis a été remplacé au cours du match. L’attaquant n’a pas du tout apprécié de quitter la pelouse et il l’a clairement manifesté en affichant sa frustration. Sur les ondes de la radio RTL, le président Jean-Michel Aulas est monté au créneau afin de pointer du doigt “Bafé”. “J’ai vu des joueurs en qui le coach fait confiance et qui sortent en lui serrant à peine la main. Ce n’est pas acceptable”, a-t-il franchement déploré. A ce stade, rien ne dit que l’ancien joueur de Saint-Étienne va quitter le Rhône. Mais nul doute qu’une proposition satisfaisante de Newcastle United, qui a pris une douche froide en voyant Loïc Rémy rejoindre les Queens Park Rangers, pourrait inciter les dirigeants lyonnais à le vendre.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)