PSG : le couperet tombe pour Kimpembe

Le quotidien L'Equipe a dévoilé la durée de l'indisponibilité de Presnel Kimpembe, blessé samedi contre Brest (1-0, 7e journée de Ligue 1). Dans l'attente d'une confirmation du Paris Saint-Germain, le défenseur central français manquera au moins un mois de compétition.

Presnel Kimpembe, psg

“Il est blessé. À minima il a une lésion musculaire. On va attendre dans les 48 heures pour voir l’état et la gravité. Ce qui est sûr c’est qu’il sera indisponible pour les deux prochains matchs.” Après la victoire décrochée samedi par le Paris Saint-Germain face au Stade Brestois (1-0, 7e journée de Ligue 1), Christophe Galtier fixait une première tendance sur l'absence du défenseur central français, blessé dans les dernières minutes du match contre les joueurs de Michel Der Zakarian.

Les Bleus sans lui pour la Ligue des Nations

L'entraîneur parisien indiquait ainsi que son joueur, au centre des débats pour un carton rouge non reçu, ne tiendra pas sa place sur la pelouse du Maccabi Haïfa, mercredi prochain en Ligue des champions, et de l'Olympique Lyonnais, le dimanche suivant lors du choc de la 8e journée de Ligue 1. Le diagnostic se précise pour le champion du monde 2018. Selon les informations du journal L'Equipe, le joueur de 27 ans souffre d'une déchirure à l'ischio-jambier de la cuisse gauche. Nos confrères croient savoir que l'international tricolore loupera au minimum un mois de compétition et ne reviendra pas avant le 11 octobre, dans le meilleur des cas.

Le Paris Saint-Germain n'a pas encore publié de communiqué visant à confirmer la nouvelle. En conséquence, Presnel Kimpembe manquera les prochaines rencontres du club de la capitale et ne pourra pas prendre part au nouveau rassemblement de l'équipe de France, les Bleus de Didier Deschamps étant amenés à disputer en septembre deux rencontres de Ligue des Nations contre l'Autriche (22) et le Danemark (25). Depuis le début de la saison 2022-2023, le natif de Beaumont-sur-Oise a disputé huit matchs toutes compétitions confondues, dont six rencontres de Ligue 1.