Copa America : Bielsa cartonne l’organisation !

Copa America : Bielsa cartonne l’organisation !

Après la bagarre entre quelques joueurs de l’Uruguay, dont Darwin Nuñez, et des supporters de la Colombie, au coup de sifflet final de la demi-finale de la Copa America 2024, Marcelo Bielsa s’est emballé, en conférence de presse. Le technicien de 68 ans, très fâché, a défendu ses joueurs – après les avoir taclés pour la défaite -, qui ont été forcés de s’imposer face à la foule pour protéger leurs proches : “La seule chose que je peux dire, c’est que les joueurs ont réagi comme l’aurait fait n’importe quel être humain. Si on s’en prend à votre femme, à votre mère, à un bébé, à une épouse, une sœur… que faites-vous ? Vous demandez-vous vraiment si on va sanctionner ceux qui prennent leur défense ? Il y a un certain niveau de complicité (entre les médias et la CONMEBOL). Parce que les questions posées se placent également du côté de la complicité. C’est à vous de le dire, ce n’est pas à moi de le dire”. Marcelo Bielsa against a percentage of journalism (not all): "You respond to economic interests, and protect power" 🤬🤬 What a man, much more than just a football coach 🥰 Follow me for more football videos with english subtitles!!! 😍 pic.twitter.com/7RN70vbapD — Juani Jimena (@JimenaJuani) July 12, 2024 Avant de poursuivre, visant la CONMEBOL : “Vous n’avez pas votre mot à dire, sinon ils vous menacent ! (…) Tout le monde est menacé. Excusez-vous (les organisateurs du tournoi, ndlr) ! Les organisateurs auraient juste à dire ‘nous avons

Euro 2024-Copa America : la dernière sortie polémique d’Emiliano Martinez !

Euro 2024-Copa America : la dernière sortie polémique d’Emiliano Martinez !

Pour son entrée en lice en Copa America dans la nuit de jeudi à vendredi, l’Argentine a assez facilement pris la mesure du Canada, même si le but du break a tardé à venir (2-0). Après le coup de sifflet final, cela n’a pas empêché Emiliano Martinez de pousser un gros coup de gueule. Grande favorite de la compétition et tenante du titre, l’Argentine a parfaitement négocié son entrée en lice face au Canada de Jonathan David à l’occasion de la première journée de la phase de poule de la Copa America. Mis sur orbite par Julian Alvarez peu après le retour des vestiaires, les hommes de Lionel Scaloni ont assuré la victoire en toute fin de match grâce à Lautaro Martinez. L’Argentine prend donc la tête du Groupe A avant le duel entre le Chili et le Pérou. Emiliano Martinez, de son côté, n’a pas été trop mis à contribution (3 arrêts), mais il a eu le temps d’observer la pelouse du Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta qu’il a jugée tout bonnement catastrophique. C’est, entre autres, ce qui ne permet pas encore à la Copa America de rivaliser avec l’Euro, selon lui. “C’était un désastre, quand tu courais, tu sautais” “Arriver ici contre un Canada fort, avec de bons attaquants et sur un terrain qui est un désastre, cela nous a un peu compliqué la tâche, a expliqué le gardien de but argentin. Nous aurions pu marquer beaucoup plus de buts. C’était un désastre, quand tu courais, tu sautais. Angelito (Di María) a eu un face-à-face