Angers : la mise au point de Baticle sur les tensions internes

L'entraîneur d'Angers, Gérald Baticle, s'est longuement exprimé face aux médias sur ses récents propos concernant des critiques internes.

Gérald Baticle, SCO Angers

Vainqueur dimanche dernier de son premier match de la saison contre Montpellier (2-1, 7e journée de Ligue 1), dans son stade Raymond-Kopa, Angers reste néanmoins sous pression. Sur le terrain avec une 19e place au classement. En coulisses également avec des tensions révélées aux yeux du grand public. Présent ce vendredi en conférence de presse à deux jours du déplacement du SCO à Nice, son entraîneur Gérald Baticle est revenu sur ses propos tenus après le MHSC, le coach du club basé dans le Maine-et-Loire ayant parlé de “critiques en interne” venues, selon Ouest-France, du directeur du centre de formation Abdel Bouhazama.

“Je ne peux pas laisser dire n’importe quoi”

“Il y a eu une énorme implication, un gros travail qui a dépassé mes espérances. Mais ce travail a été mal perçu, mal jugé, des informations erronées ont circulé dans le club. En tant que protecteur du groupe, garant du bon travail, je ne peux pas laisser dire n’importe quoi. Je suis obligé d’intervenir pour protéger ma vie de vestiaire et ne pas laisser circuler de mauvaises informations. Je suis intervenu, je n’ai pas à citer de noms et si ça doit se reproduire, je ferais la même chose.”

L'entraîneur angevin poursuit : “Je me sens dans mon rôle que d’exiger que tout le monde soit derrière nous au sein du club. Donc, quand j’ai des retours qui sont des fausses informations, je dois rétablir des vérités (…) Je dois fédérer autour de nous, me remettre en question si je n’arrive pas à fédérer tout le monde, c’est ce que je fais. Et mes interventions, c’est pour ramener tout le monde dans le droit chemin, faire comprendre que c’est important qu’on tire tous dans le même sens.”