Real Madrid : victime de xénophobie et de racisme, Vinicius Jr s’exprime

Menacé de représailles par le capitaine de l'Atlético Madrid, Koke, s'il célébrait en dansant après avoir marqué un but au Wanda Metropolitano, ce dimanche, Vinicius Jr a vu la polémique enfler, après que Pedro Bravo, président de l'association des agents espagnols, lui a intimé d'arrêter “de faire le singe”.

Vinicius Jr Real Madrid

Le Real Madrid, le club de Vinicius Jr, est monté au créneau, en défendant le Brésilien via un communiqué. Le club espagnol a même indiqué qu'il avait fait appel à ses avocats pour “engager des poursuites judiciaires contre toute personne tenant des propos racistes envers nos joueurs”. Muet jusque-là, l'ailier brésilien de 22 ans a décidé de réagir sur les réseaux sociaux.

“J'ai été victime de xénophobie et de racisme”

“On dit que le bonheur dérange. Le bonheur d'un Brésilien noir vainqueur en Europe dérange bien plus. Mais mon désir de gagner, mon sourire et l'éclat de mes yeux est bien plus grand que ça. (…) J'ai été victime de xénophobie et de racisme en une seule déclaration. Mais rien de tout cela n'a commencé hier. Il y a des semaines, ils ont commencé à criminaliser mes danses. Des danses qui ne sont pas les miennes. Elles appartiennent à Ronaldinho, Neymar, (Lucas) Paqueta, (Antoine) Griezmann, João Felix, Matheus Cunha… Elles appartiennent à des artistes de funk et de samba, des chanteurs de reggaeton et des noirs américains. Ce sont des danses pour célébrer la diversité culturelle du monde. Acceptez-le, respectez-le. Je ne vais pas m'arrêter” a affirmé sur son compte Instagram Vinicius Jr.

Le joueur du Real Madrid, qui a poursuivi en indiquant qu'il travaillait hors des terrains pour “aider à la scolarisation des enfants dans les écoles publiques sans aide financière de qui que ce soit”, a réaffirmé sa volonté de lutter contre “les racistes et les xénophobes”. Vinicius Jr, qui réalise une bonne saison actuellement (8 matchs, 5 buts, 3 passes décisives), va disputer la rencontre face à l'Atlético Madrid ce dimanche, à 21h.