OM : Ligue 1, mercato, C1, Payet…Quel bilan à la trêve ?

Deuxième de Ligue 1 après huit journées, l'Olympique de Marseille réalise un début de saison exceptionnel sur le plan comptable. Un bilan toutefois contrasté par deux grosses désillusions en Ligue des Champions et quelques tensions dans le vestiaire.

Igor Tudor OM

Alors que la trêve internationale arrive à point nommé pour les équipes qualifiées pour les Coupes d'Europe en raison du calendrier encore plus chargé que d'habitude à la même époque en raison de la Coupe du monde 2022 prévue en novembre et décembre prochain, l'heure est au bilan pour l'Olympique de Marseille. Chamboulé par le départ de Jorge Sampaoli au début de l'été, le club olympien a dû se réinventer. L'arrivée d'Igor Tudor a changé beaucoup de choses sur et en dehors des terrains. Comme l'an dernier, l'effectif de l'OM a connu d'énormes chamboulements.

Un bilan de rêve en Ligue 1

Accroché par le Stade Rennais (1-1) dimanche au Stade Vélodrome lors de la 8e journée de Ligue 1, l'OM affiche malgré tout un bilan très flatteur de six victoires et deux matchs nuls. Le club olympien (20 points) talonne même le Paris Saint-Germain (22 points) au classement et possède déjà une marge de sécurité sur certains concurrents directs comme l'AS Monaco (14 points), l'Olympique Lyonnais (13 points) ou encore Lille (13 points). Autre point positif : plusieurs recrues du mercato estival sont déjà parfaitement intégrées à l'image d'Alexis Sanchez, Nuno Tavarez, Jonathan Clauss ou encore Jordan Veretout…

La C1, Payet…Tout n'est pas parfait !

Le gros point noir de ce début de saison vient de la Ligue des Champions où l'OM est déjà sous pression avec deux défaites en autant de rencontres contre Tottenham (2-0) et Francfort (0-1). L'OM devra absolument prendre des points contre le Sporting Portugal en octobre, sous peine de nouvelle humiliation dans cette compétition. L'autre point d'interrogation concerne la relation entre Igor Tudor et Dimitri Payet. Les deux hommes ont du mal à s'entendre et cela se ressent dans les performances du Réunionnais, qui doit surtout se contenter d'un temps de jeu limité cette saison.