OL : Bosz viré juste avant la Coupe du monde ?

D'après les informations relayées par RMC, Peter Bosz peut s'inquiéter pour son avenir à la tête de l'OL. Le Néerlandais, qui a fini 8e de L1 l'an dernier, est actuellement à la 6e position du classement du championnat de France, après 3 défaites de suite, contre Lorient, Monaco et le PSG.

Peter Bosz OL

Selon l'ultimatum lancé par sa direction, Peter Bosz devra prendre 17 points avant la trêve internationale permettant à la Coupe du monde de se jouer, en novembre. Si l'entraîneur de l'OL ne parvient pas à atteindre 30 points (Lyon en compte actuellement 13), donc, Peter Bosz quittera son poste. La mission s'annonce difficile pour le coach de 52 ans, qui va affronter des équipes en forme avant la Coupe du monde au Qatar : Lens (4e), dès le retour de l'actuelle trêve internationale, puis Rennes (8e), Lille (7e), l'OM au Vélodrome (2e) et enfin Nice (13e), avec Toulouse (12e) et Montpellier (9e) parmi ces rencontres.

Arrivé à Lyon à l'été 2021, Peter Bosz a toujours été contesté. Son avenir semble s'assombrir considérablement après cette information.

Juninho s'en prend à Rudi Garcia

Un ancien entraîneur de l'OL, cette fois-ci, a eu les oreilles qui ont sifflé à cause de Juninho. Le Brésilien, directeur sportif de l'OL entre juillet 2019 et décembre 2021, a, sur RMC, accusé Rudi Garcia, qui a entraîné l'OL de 2019 à 2021, d'avoir “tué” Bruno Guimarães, l'ex-joueur de l'OL (janvier 2020-janvier 2022) aujourd'hui à Newcastle United : “Rudi Garcia a tué le petit (Bruno Guimarães). En cinq mois, avec son intelligence, il est devenu l'un des meilleurs joueurs de son équipe.”

Le milieu de terrain brésilien est venu à l'OL grâce à Juninho, qui est allé le chercher à l'Athletico Paranaense, pour 20 millions d'euros. L'OL a ensuite fait une plus-value intéressante, en revendant l'international brésilien (8 sélections) pour 42 millions.

Le directeur sportif en a également profité pour tacler les jeunes joueurs : “Ils ont une meilleure mentalité quand ils partent parce qu'ils savent qu'ils ne sont pas à la maison. Mais quand ils sont ici (en France), ils sont différents.”