OM : le maire de Marseille sort du silence après l’augmentation du loyer de l’Orange Vélodrome

Alors que l’OM doit trouver 20 millions d’euros dans les prochaines semaines, les Phocéens ont également vu le loyer qu’ils versent à la mairie de Marseille augmenter. Benoît Payan s’est expliqué sur ce sujet. 

OM, Stade Vélodrome

Tout n’est pas rose à l’Olympique de Marseille. Si le début de saison est réussi en championnat, avec six victoires en huit journées, les Marseillais sont derniers de leur poule en Ligue des champions, après deux défaites face à Tottenham (2-0) et l’Eintracht Francfort (0-1). En plus de cela, l’OM doit également trouver 19 à 20 millions d’euros dans les prochaines semaines, comme le révélait L’Équipe

L’OM a aussi vu le loyer qu’il verse à la mairie de Marseille pour l’Orange Vélodrome augmenter. Alors qu’ils payaient 4M€, les Marseillais devront désormais débourser 6,5 millions d’euros. Un montant qui peut monter jusqu’à 9M€, comme l’a indiqué Benoît Payan, maire de la ville, à La Provence

« Ce n’était pas juste que les Marseillais paient à la place de l’Olympique de Marseille »

« Lorsque j’ai été élu conseiller municipal (en 2014, Ndlr), j’ai très vite alerté sur cette question. Le loyer, à l’époque, était de 3 millions d’euros par an. Ensuite, il est passé à 4 millions d’euros parce que nous avions mis la pression sur la municipalité, puis 5 millions d’euros (à partir de 2017, Ndlr). Cette année, le loyer sera de 6,5 millions d’euros. Soit 1,5 million d’euros de plus que précédemment. Avec une part variable qui fera très probablement grimper ce montant à 9 millions d’euros pour la Ville de Marseille », a confié le maire de Marseille. 

Benoît Payan a poursuivi : « cette part variable est, selon nos modes de calculs, assez facilement atteignable grâce notamment à la Ligue des champions. Cela représenterait trois fois plus qu’au départ ! C’est pour moi une satisfaction. Quand on veut, on peut ! Considérer que le prix du loyer du Vélodrome doit être le bon était un de mes premiers combats dans l’opposition. Ce n’était pas juste que les Marseillais paient à la place de l’Olympique de Marseille. On a rétabli de la justice. Plus le loyer est élevé, plus les Marseillais bénéficient de cet argent. »