Groupe B (Coupe du monde 2022) : favoris, analyse et calendrier

L’Angleterre fait office de grand favori du groupe B de la Coupe du monde 2022, mais derrière, la course s’annonce ouverte entre les Etats-Unis, l’Iran, et le Pays de Galles. Présentation, analyse et calendrier coupe du monde 2022, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette poule.

Débutons par une petite présentation équipe par équipe du groupe B de la Coupe du monde 2022.

Gareth Bale, Pays de Galles-Autriche

L’enjeu du Groupe B de la Coupe du monde 2022 : l’Iran est-il vraiment le Petit Poucet de la poule ?

Sur le papier, la hiérarchie de ce groupe est assez nette : l’Angleterre est au-dessus du lot, il y a match entre les Etats-Unis et le Pays de Galles pour la 2e place et l’Iran part de plus loin. Mais le tableau pourrait se révéler plus complexe que prévu. En effet, la Team Melli n’a peut-être jamais été aussi proche de franchir le premier tour ! En 2018, les Iraniens avaient lancé leur Mondial par un succès face au Maroc (1-0), avant de s’incliner d’une courte tête face à l’Espagne (1-0) puis d’arracher le nul face au Portugal (1-1), échouant finalement à se qualifier pour un petit point de retard sur la Roja et les Lusitaniens.

Depuis, la Team Melli a atteint les demi-finales de la Coupe d’Asie des Nations en 2019, soit une première depuis 15 ans, et finit en tête de son groupe de qualification au Mondial au nez et à la barbe de la Corée du Sud. Signalons aussi que cette sélection a remporté 16 de ses 20 derniers matchs, pour seulement 3 défaites, et qu’elle s’est notamment offert le scalp de l’Uruguay en amical fin septembre (1-0). Déjà en poste en 2018 puis parti en janvier 2019, le sélectionneur Carlos Queiroz a finalement fait son retour en septembre en remplacement du Croate Dragan Skocic, avec un objectif clair : enfin conduire l’Iran en 8es de finale. Pour y parvenir, la sélection perse pourra s’appuyer sur son joueur vedette, l’attaquant Sardar Azmoun (Bayer Leverkusen).

L’Angleterre, comme une lettre à la poste ?

4e de la précédente édition puis finaliste malheureuse de l’Euro à domicile, l’Angleterre n’avait plus traversé une période aussi faste depuis bien longtemps. Dès lors, les Three Lions s’imposent comme les favoris naturels de ce groupe. Entre les cadres comme Kyle Walker, Harry Maguire, Raheem Sterling et Harry Kane qui sont arrivés à maturité et la génération montante incarnée par Phil Foden, Jude Bellingham ou encore Declan Rice, le sélectionneur Gareth Southgate dispose d’un effectif riche et de qualité. Certaines contre-performances récentes, dont les deux défaites face à la Hongrie en Ligue des Nations, sont toutefois venues semer un doute sur l’état de forme actuel des Britanniques, qui ont été relégués en Ligue B en Ligue des Nations et qui vont devoir se ressaisir avant le Qatar.

Harry Kane Harry Maguire Angleterre

Le Pays de Galles porté par son élan

64 ans qu’il attendait ça ! Pour la première fois depuis son unique participation en 1958, le Pays de Galles est parvenu à se qualifier pour la Coupe du monde. Au prix toutefois d’une lutte acharnée : devancés par l’insubmersible Belgique, les Dragons ont longtemps dû lutter avec la République tchèque avant de décrocher les barrages. Les hommes de Robert Page, l’ex-adjoint qui a remplacé Ryan Giggs depuis novembre 2020 suite à une affaire de violences conjugales, ont ensuite écarté l’Autriche (2-1) puis l’Ukraine (1-0) grâce à leur capitaine Gareth Bale. Malgré l’état de forme assez préoccupant (4 défaites sur les 5 derniers matchs), les Gallois peuvent espérer que leur qualification marque le début d’une nouvelle épopée, comme celle qui les avait menés jusqu’en demi-finales de l’Euro 2016.

Les Etats-Unis sur la mauvaise pente ?

Plutôt décevants depuis leur quart de finale en 2002 et absents de la précédente édition, les Etats-Unis vont constituer l’une des curiosités de ce Mondial. Malgré son sacre à la Gold Cup en 2021, la Team US ne se présente pas au meilleure de sa forme. La preuve : les Américains se sont qualifiés dans la douleur en terminant seulement 3es des qualifications en Zone Concacaf. Pire, ils ont fini avec le même nombre de points que le Costa Rica, 4e et qui a dû en passer par les barrages, un adversaire qui les a battus 2-0 lors de la dernière journée, les faisant trembler jusqu’au bout. Derrière, les résultats des amicaux contre les sélections issues d’autres confédérations se sont révélés mitigés, à l’image du succès 3-0 contre le Maroc et de la défaite 2-0 face au Japon. Il est donc difficile de jauger le potentiel réel de la bande à Christian Pulisic, Sergiño Dest, Weston McKennie et Timothy Weah…

Groupe B Coupe du monde 2022 – Leur historique au Mondial :

  • Angleterre : 16e participation ; sacrée en 1966.
  • Etats-Unis : 11e participation ; demi-finaliste en 1930.
  • Iran : 6e participation ; n’a jamais franchi le premier tour.
  • Pays de Galles : 2e participation ; quart de finaliste en 1958.

Le calendrier du Groupe B de la Coupe du monde 2022

Lundi 21 novembre

  • 14h, Angleterre 6–2 Iran, au Stade international Khalifa.
  • 20h, Etats-Unis 1–1 Pays de Galles, au Stade Ahmad Bin Ali.

Vendredi 25 novembre

  • 11h, Pays de Galles 0–2 Iran, au Stade Ahmad Bin Ali.
  • 20h, Angleterre 0–0 États-Unis, au Stade Al Bayt.

Mardi 29 novembre

  • 20h, Iran 0–1 États-Unis, au Stade Al Thumama.
  • 20h, Pays de Galles 0–3 Angleterre, au Stade Ahmad Bin Ali.

Le classement du Groupe B de la Coupe du monde 2022

Groupe B
# Equipe J V N D +/- Points
1

Angleterre

3 2 1 0 7 7
2

États-Unis

3 1 2 0 1 5
3

Iran

3 1 0 2 -3 3
4

Pays de Galles

3 0 1 2 -5 1

La star du Groupe B de la Coupe du monde 2022 : Gareth Bale

On aurait évidemment pu citer l’Anglais Harry Kane, meilleur buteur de la dernière édition (6 buts) et qui pourrait à nouveau s’illustrer. Mais comment ne pas mettre un coup de projecteur sur le capitaine du Pays de Galles ? Bale a en effet réussi là où son illustre aîné Ryan Giggs avait échoué : ramener enfin son pays en Coupe du monde ! Et l’ailier de 33 ans s’est comporté comme un véritable leader à l’image de ses performances en barrages : un doublé décisif contre l’Autriche (2-1) puis un coup franc déterminant qui provoque le but contre son camp de Yarmolenko contre l’Ukraine (1-0). En fin de contrat au Real Madrid, le Gallois a rebondi l’été dernier au Los Angeles FC avec l’ambition de rester en forme en vue du Mondial.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement