Nice : Rivère tranche sur le clash Galtier-Fournier

Président de Nice, Jean-Pierre Rivère est revenu samedi sur l'altercation à distance entre Christophe Galtier et Julien Fournier. Le patron du club azuréen a voulu minimiser les tensions entre les deux hommes.

Jean-Pierre Rivère, président Nice OGCN

Les rapports que j'avais avec Christophe étaient chaotiques. Si j'explique les vraies raisons pour lesquelles on s'est disputés, il ne rentrerait plus dans un vestiaire en France et en Europe. Peut-être que je resterais langue de bois ou que j'en aurais trop dit sans tout dévoiler, mais ce ne sont pas des affaires du football qui nous ont opposées. Ce sont des choses bien plus graves. C'était indirectement lié au football. Ce sont des choses qui me touchent au plus profond sur lesquelles on avait des positions très éloignées.” Les mots de Julien Fournier, l'ancien directeur du football de Nice, sur Christophe Galtier, ex-coach des Aiglons, lançaient la polémique sur la relation pesante entre les deux hommes.

“Il n'y a pas de sujet”

Dans la foulée, l'entraîneur du Paris Saint-Germain répondait sèchement au nouveau directeur du football de Parme. “Il est prétentieux… Je ne suis pas surpris de la manière dont il s'est exprimé. Quand on est l'entraîneur du PSG, on a une grande exposition, et je ne peux pas et ne veux pas me fatiguer à répondre et débattre sur tout ce qui se dit. Sur la forme, je ne suis pas surpris, connaissant le personnage. Voilà ce que j'ai à vous dire. Je ne suis pas surpris du tout.” Ce samedi, avant le match du Gym face au Paris Saint-Germain au Parc des Princes (9e journée de Ligue 1), Jean-Pierre Rivère s'est immiscé à son tour dans le débat. Interviewé par Canal Plus, le président de Nice a tenu à éteindre l'incendie.

“Il y a eu des tensions entre les deux hommes. J'étais à leurs côtés, je peux savoir. Quand une saison est compliquée, ça créé nécessairement des tensions dans un club. Sincèrement, il n'y a aucune matière à faire une polémique. J'ai eu Julien au téléphone. Je lui ai dit : ‘Je ne comprends pas trop ce que tu as voulu dire.' Il n'y a pas matière pour moi à en faire une déclaration de presse. Il m'a dit : ‘J'ai peut-être été un peu maladroit.' Pour moi, il n'y a pas de sujet. C'est une histoire qui va se dégonfler toute seule. Je connais bien Christophe. Je sais tout ce qui a pu se dire entre tout le monde. Il n'y a pas de sujet ou de quoi en faire un évènement.”

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement