Nantes : Kombouaré persiste et signe sur l’arbitrage

Au lendemain du nul concédé sur le terrain de Nice (1-1), l'entraîneur du FC Nantes Antoine Kombouaré reste remonté contre les décisions arbitrales défavorables à son équipe.

Antoine Kombouaré, FCN, Nantes

Antoine Kombouaré continue de l'avoir mauvaise. Très critique envers l'arbitre François Letexier après le nul entre Nice et Nantes à l'Allianz Riviera (1-1, 12e journée de Ligue 1), dimanche, l'entraîneur des Canaris n'a pas fait retomber la tension. Interviewé ce lundi par la chaîne L'Equipe, le technicien du club de Loire-Atlantique garde en travers de la gorge le penalty accordé dans les derniers instants de la rencontre aux Aiglons, après une main de Jean-Charles Castelletto, un fait de jeu lourd de conséquences puisque Nicolas Pépé a égalisé au bout du temps additionnel (97e).

“J'ai surtout vu des gens malhonnêtes”

Depuis, on a appris à digérer ce résultat décevant, mais il y a toujours ce sentiment d'injusticeOn a parlé de l'arbitrage, du VAR, mais hier j'ai surtout vu des gens malhonnêtes. Et je confirme. L'erreur est humaine, je me trompe tous les jours dans mon travail, c'est humain. Par contre, être capable de mentir pour justifier une décision, je ne peux pas l'accepter.” Le Kanak poursuit : “Je ne discute pas du penalty sifflé pour Nice. On peut dire qu'il y a faute sur Castelletto, qu'il y a main… C'est l'interprétation de l'arbitre. Mais si vous mentez, ça me met hors de moi, c'est scandaleux. Ce n'est pas possible, ça veut dire que vous faites confiance à des gens qui sont là pour appliquer les règles du jeu, mais s'ils se mettent à mentir, je ne peux pas l'accepter. Et c'est pour ça que ma colère n'est pas retombée.”

Passés près de signer une deuxième victoire consécutive, les partenaires d'Alban Lafont occupent la quinzième place du classement avec 11 points, et deux longueurs d'avance sur la zone rouge et le premier relégable Brest.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement