L’entrée de Payet, le choc Harit… Les Tops-Flops de Monaco-OM

Dans une rencontre équilibrée et surtout marquée par la très grave blessure d'Amine Harit en seconde période, l'Olympique de Marseille s'est imposé 3-2 face à l'AS Monaco, au bout du suspense, à la 7e minute du temps additionnel. Grâce à cette 2e victoire de suite, après celle face à l'OL au Vélodrome, le club phocéen remonte à la 4e place de la Ligue 1, à 1 unité du 3e, le Stade rennais. L'AS Monaco, lui, est hors des places européennes (6e).

Alexis Sanchez Amine Harit Monaco OM

Les Tops de Monaco-OM

Payet, l'entrée décisive

Souvent laissé de côté depuis le début de la saison, Dimitri Payet, entré en jeu à la 62e à la place du malheureux Amine Harit, gravement blessé, a été décisif pour les siens. Auteur d'un but et d'une passe décisive depuis le début de la saison, avant cette rencontre, le Français a permis à l'OM d'égaliser, en récupérant un ballon dans la surface monégasque et en le donnant à Jordan Veretout, qui d'un tir du gauche a trompé Alexander Nübel, avant de provoquer un coup-franc, à la 90e+7, puis de le tirer lui-même, sur la tête de Sead Kolasinac, entré en jeu. Alors qu'Amine Harit pourrait être éloigné des terrains pour plusieurs mois, Dimitri Payet pourrait le remplacer dans le onze d'Igor Tudor, au retour de la L1, fin décembre.

Alexis Sanchez-Wissam Ben Yedder, une histoire de coups de pieds arrêtés

C'est le Chilien Alexis Sanchez qui a ouvert les hostilités : à la 35e, après une faute qu'il a lui-même provoquée, l'ancien attaquant de l'Inter a enroulé un amour de coup-franc dans la lucarne de l'Allemand Alexander Nübel. L'international français Wissam Ben Yedder, qui n'a pas été appelé par Didier Deschamps pour la Coupe du monde au Qatar, lui a répondu à la 45e, après un penalty provoqué par Leonardo Balerdi. L'ancien Sévillan a trompé Pau Lopez d'une subtile panenka, tirée en plein centre du but. Deux subtils bijoux, pour animer un match plutôt terne en termes d'occasions de but en première mi-temps.

L'OM comme à la maison

Certes, l'absence récurrente d'ambiance à l'AS Monaco a en partie aidé les supporters de l'OM à s'imposer, mais le Stade Louis-II était totalement acquis à la cause des Marseillais, ce soir. Audibles du début à la fin de la rencontre, les supporters de l'OM ont même sifflé les offensives monégasques lorsque leur club menait 1-0 (35e). Avant l'explosion finale, quand le club olympien, sur un coup-franc décisif de Dimitri Payet, pour la tête de Sead Kolasinac, remporta la rencontre au bout du suspense (90e+7). Se pensant au Vélodrome, les joueurs marseillais ont ensuite fêté leur victoire longuement devant la tribune de leurs fans, après le coup de sifflet final.

Les Flops de Monaco-OM

Harit, le choc

C'est à la 58e minute de jeu qu'Amine Harit a sûrement dit au revoir à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Le Marocain, sélectionné avec son équipe nationale pour le rendez-vous mondial au Qatar, s'est écroulé au sol après un très violent contact avec le colosse Français Axel Disasi. La réalisation de Prime Video a décidé de ne pas remontrer les images du choc entre les deux joueurs, mais les visages affolés des joueurs des deux équipes, sur la pelouse, ne laissent guère de place au doute : Amine Harit s'est sérieusement blessé à la jambe gauche, comme l'a confirmé Igor Tudor après la rencontre, en parlant d'une “grave blessure”. En jambes cette saison (15 matchs, 1 but, 3 passes décisives), le milieu offensif pourrait manquer plusieurs semaines, si ce n'est quelques mois, de compétition.

Balerdi dans tous les mauvais coups

Certes malchanceux (csc contre Ajaccio, tir contré rentrant face à Lens), le défenseur central argentin Leonardo Balerdi était pourtant bien revenu, ces dernières semaines, après un début de saison contrasté en termes de performances. Mais ce soir, contre l'ASM, l'ancien joueur du Borussia Dortmund a raté son match, malgré la victoire marseillaise. En fin de première mi-temps, dépassé par la vitesse de l'ailier Krepin Diatta, Leonardo Balerdi a concédé un penalty, que Wissam Ben Yedder a transformé avec classe. En seconde période, à la 75e, sur une lumineuse passe du Russe Alexandr Golovin, Leonardo Balerdi a une nouvelle fois été pris de vitesse, dans son dos, par l'Allemand Kevin Volland, qui est parti tromper l'Espagnol Pau Lopez. Doublé raté, donc, pour l'Argentin, mais en fin de rencontre, c'est Samuel Gigot, et pas Leonardo Balerdi, qui est sorti pour laisser sa place à Sead Kolasinac, buteur victorieux.

Le podium s'éloigne pour l'AS Monaco

Avec cette défaite dans les arrêts de jeu, l'équipe du Belge Philippe Clement, qui était en très bonne forme sur ces dernières sorties en L1 (7 victoires sur les 9 dernières rencontres), reste au pied des places européennes, à la 6e place. Menés par l'OM dès la 35e, les Monégasques, plutôt dominés par l'OM dans une première mi-temps fermée (1er tir cadré à la 30e), avaient réussi à revenir dans la partie, grâce à Wissam Ben Yedder (45e). Puis, plus dominateur en 2e mi-temps, l'ASM a pris l'avantage grâce à l'Allemand Kevin Volland (72e). Le club de la Principauté pensait avoir fait le plus dur, mais l'Olympique de Marseille a renversé la vapeur en fin de partie (83e, 90e+7). Au grand dam de Monaco, qui est désormais à 4 points de la 3e place, occupée par Rennes, et d'Axel Disasi, qui a accusé l'arbitre de la rencontre d'être “pour Marseille” depuis la 75e, au micro de Prime Video.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement