Equipe de France : les Bleus soulagés par l’absence de Benzema ?

Si l'addition du Ballon d'or de l'année à une équipe devrait ravir toutes les formations du monde, les joueurs de l'Équipe de France ne seraient, eux, pas mécontents du retrait de la Coupe du monde 2022 de Karim Benzema.

Karim Benzema France

Souvent blessé ces dernières semaines avec le Real Madrid, Karim Benzema avait quand même été sélectionné pour le Mondial au Qatar par Didier Deschamps. L'attaquant de 34 ans, élu Ballon d'or 2022 le 17 octobre, est trop performant depuis une paire d'années pour que la France puisse se passer de lui, même si l'Euro 2021 avec le capitaine du Real Madrid n'a pas été convaincant (élimination en 8e contre la Suisse). Convalescent à son arrivée à Clairefontaine, le buteur a fait de son mieux pour tenter de revenir sur le terrain pour le premier match face à l'Australie (victoire 2-1). Malheureusement, son corps a lâché et l'ex-Lyonnais a été victime d'une déchirure musculaire, l'obligeant à déclarer forfait.

Ce samedi, le journal L'Équipe révèle que cette mauvaise nouvelle pour les Bleus n'a pas peiné beaucoup de monde dans le groupe de l'Équipe de France. Karim Benzema a quitté le groupe et le Qatar au petit matin, à 6h, sans dire au revoir aux autres joueurs de l'Équipe de France. Le quotidien sportif affirme que l'aura du Madrilène inhibe notamment les jeunes joueurs du groupe, ou les plus inexpérimentés, qui ne savent comment se comporter en sa présence.

Riolo confirme un problème Benzema

Sur RMC, Daniel Riolo a confirmé cette information, en évoquant principalement le terrain : “Il y a beaucoup de joueurs qui sont… ‘contents', ce n'est pas le bon mot, mais pas mécontents en tout cas, que (Karim) Benzema s'en aille. C'est très dur à comprendre pour les gens qui pensent qu'on dit du mal de Benzema quand on dit ça, mais ce n'est pas le cas. C'est autre chose, c'est une question de liberté sur le terrain.”

Il y a quelques jours, le journaliste Romain Molina avait appuyé une déclaration polémique de l'Urugayen Diego Lugano, en dévoilant que certains Bleus faisaient des crises de jalousie “car la FFF mettait trop Benzema sur les visuels”. Les Bleus, désormais lestés du Madrilène, doivent donc être en capacité de donner le meilleur d'eux-mêmes, contre le Danemark, ce samedi.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement