Allemagne : la presse furieuse, les joueurs effondrés…L’énorme fiasco allemand !

Malgré une victoire contre le Costa Rica (4-2) lors de son dernier match dans le groupe E, l'Allemagne rentre au pays la tête basse après une élimination dès la phase de poules de cette Coupe du monde 2022. 

Hansi Flick, Allemagne
La défaite surprise de l'Espagne (2-1) contre le Japon a précipité la chute de la Mannschaft lors de ce Mondial au Qatar. Troisièmes du groupe E, les joueurs d'Hansi Flick rentrent déjà au pays et risquent de passer quelques jours très difficiles. La presse allemande s'est en effet déchaînée sur cette équipe déjà traumatisée par l'élimination dans les mêmes conditions il y a quatre ans. En Russie, l'Allemagne avait également été éliminée dès la phase de groupes à la surprise générale, confirmant la malédiction des champions du monde sur les dernières éditions. La faute cette fois à une défense à l'agonie, à un manque de caractère et de talent…

Flick veut rester

Malgré cette contre-performance, Hansi Flick aimerait rester à la tête de cette équipe. Nommé il y a un peu plus d'un an après le départ de Joachim Löw, l'ancien coach du Bayern Munich devra attendre la position de sa Fédération. “Je suis toujours motivé pour travailler avec cette équipe, mais cela ne dépendra pas de moi. Après ce match, ce n’est pas le moment de parler de la suite. Mon équipe et moi-même avons fait du bon travail, nous avons bien préparé la sélection. Je suis convaincu qu’on a eu suffisamment d’occasions contre l’Espagne et le Japon mais il fallait les convertir […] et il y aussi eu beaucoup d’erreurs individuelles”, a souligné le technicien allemand au micro de la chaîne de télévision ARD.

Kimmich effondré, Müller vers la sortie…

Joshua Kimmich, lui, a reconnu être très touché mentalement. “Pour moi, personnellement, c'est le pire jour de ma carrière. J'ai peur de tomber dans un trou ! Ça fait réfléchir, ces échecs sont liés à ma personne ! Nous avons foiré en 2018, puis nous avons explosé à l'Euro l'année dernière”, a lâché le Munichois en conférence de presse. Même son de cloche pour Thomas Müller, cadre historique de la sélection mais dont l'avenir semble plus que jamais incertain. “Ça fait incroyablement mal, parce que notre résultat aurait pu suffire. On a un sentiment d'impuissance. Je ne sais pas ce qui va se passer. Mais s’il s’agissait de mon dernier match, je voudrais dire un dernier mot : ce fut un immense plaisir. Chers amis, merci beaucoup”, a-t-il lâché.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement