Un festival de Samba, le retour d’un Roi, le cauchemar des Guerriers Taeguk.. Les Tops et les Flops de Brésil-Corée du Sud

Brillantissime en première période, la Seleção a balayé la Corée du Sud (4-1) et se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe du monde. Voici les Tops et les Flops de cette rencontre avec notamment le retour de Neymar et les folies de Richarlison. 

Brésil, Coupe du monde 2022

Les Tops de Brésil-Corée du Sud

Le retour d'un Roi

Dans le monde du ballon rond, les choses vont vites. Il y'a quelques jours Neymar sortait ainsi sur blessure au terme d'une victoire contre la Serbie (2-0). Sur les réseaux sociaux, les images de la cheville très gonflée du Parisien avaient vite semé l'angoisse et l'inquiétude au pays du football. Quelques heures plus tard, le verdict révélait la présence d'une entorse. Certains doutaient alors que Ney ne refoule les pelouses du Qatar. Finalement, l'enfant chéri du Parc des Princes était là au coup d'envoi après une récupération très rapide. S'il n'a pas eu à forcer son talent, le trentenaire a tout de suite rassuré sur sa forme physique. Il transforme notamment ce penalty avec cette facilité si déconcertante qui le caractérise (13ème). On a tout de même senti que Neymar ne voulait pas prendre trop de risque, il n'a ainsi pas vraiment provoqué ses adversaires par ses dribbles qu'il aime tant (5 tentatives dont 2 réussies). Sa prestation globale n'est d'ailleurs pas exceptionnelle, mais l'essentiel n'était pas là ce soir. Rendez-vous est en revanche pris contre la Croatie.

Le festival Richarlison

Le joueur des Spurs avait débuté sa Coupe du monde par un doublé contre la Serbie (2-0), notamment avec un enchaînement exceptionnel. Son deuxième match face à la Nati fut bien plus décevant (1-0). Ce soir, l'attaquant de 25 ans a brillé. Le natif de Nova Venécia va d'abord chercher un penalty, un peu généreux diront certains, mais qui permet à son équipe de doubler la mise très rapidement. Et que dire de ce troisième but absolument génial, un mélange d'insolence et de justesse technique. Citons également son travail sans ballon avec des bons retours défensifs.

La Samba brésilienne

Si le Brésil nous avait déjà montré quelques belles choses sur ses premiers matchs, nous avons ce soir eu le droit à un véritable feu d'artifices. Totalement dominatrice, la Seleção a régalé la planète football par sa technique et son génie. La première mi-temps des hommes de Tite frôle ainsi la perfection. Si la deuxième fut un peu moins explosive, le Brésil a tout de même envoyé un message très clair aux autres cadors encore en lice dans cette Coupe du monde.

Vini régale

Peu de joueurs présentent une marge de progression aussi impressionnante. On a toujours vu que le natif de Sao Gonçalo avait du feu dans les jambes et de l'énergie à revendre, mais durant longtemps on pouvait regretter ses mauvais choix dans le dernier geste et sa maladresse face au but. Ce soir, l'attaquant du Real Madrid s'est illustré au contraire par sa justesse à l'image de ce but où il prend intelligemment le temps de contrôler le ballon avant d'ajuster une superbe frappe sans trembler (7ème). Quelques minutes plus tard, le buteur s'est muté en passeur avec cette jolie offrande pour Lucas Paqueta (36ème).

 

Paqueta enfin décisif

Ses premières prestations dans ce Mondial n'avaient pas franchement fait l'unanimité. Face à la Nati, le milieu de West Ham avait ainsi rendu une copie bien trop neutre et fade pour un joueur de son talent. Ce soir, Lucas Paqueta a rappelé à tout le monde l'étendue de son talent. Son match est très complet (3 occasions crées et 90% de passes réussies) et son influence fut très bénéfique. Cette superbe reprise du pied droit, rappelons que l'ancien du Milan AC est gaucher, vient récompenser son très bon travail (36ème).

Alisson n'a pas chômé

Contrairement à ce que le score fleuve de la rencontre pourrait laisser imaginer, le portier de la Seleção a dû s'employer à plusieurs reprises. Le gardien de Liverpool a ainsi réalisé un beau total de 5 parades dans une rencontre où sa défense a parfois manqué de vigilance. Il a tout de même dû finir par s'incliner sur une frappe détournée de Seung-Ho Paik (76ème). Tite décide finalement de faire sortir Alisson Becker pour le remplacer par Wewerton, le troisième gardien de l'effectif. Tout le monde aura ainsi participé aux festivités.

Raphinha méritait mieux

Malgré la démonstration offensive du Brésil, le Catalan ne sera pas parvenu à se montrer décisif. Sa passe pour Vinicius n'est malheureusement pas considérée comme “décisive” par la FIFA. Et pourtant, sa prestation est extrêmement intéressante. Placé dans son couloir, il a donné le tournis à la défense sud-coréenne. Très impliqué dans le jeu sans ballon, il ne compte jamais ses efforts (3 interceptions et 3 tacles).

Les Flops de Brésil-Corée du Sud

La marche était trop haute pour la Corée

Pas de miracle pour les Guerriers Taeguks. Le début de match fut même cauchemardesque pour la défense du Tigre d'Asie. Totalement dominée, la sélection coréenne a subi la loi de son adversaire sans pouvoir agir. On peut tout de même rendre hommage à une équipe audacieuse qui n'a jamais trahi sa volonté de jouer rapidement vers l'avant, quitte à prendre des risques considérables.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement