Portugal : affaire CR7…Fernando Santos vide son sac !

À la veille du quart de finale de Coupe du monde contre le Maroc, Fernando Santos n'a pas échappé à des questions sur Cristiano Ronaldo en conférence de presse. 

Fernando Santos Cristiano Ronaldo, Portugal

En débarquant ce vendredi devant les médias, le sélectionneur portugais s'attendait bien évidemment à devoir répondre aux rumeurs concernant l'état d'esprit de CR7. Alors que la presse portugaise, Record en tête, affirme sans détour que le quintuple Ballon d'Or a bien failli claquer la porte de la sélection en apprenant sa non-titularisation contre la Suisse (6-1) mardi dernier en 8es de finale de la Coupe du monde au Qatar, Fernando Santos a nié farouchement ces allégations. “Il n’a jamais menacé de partir. Maintenant il faudrait arrêter les polémiques. Le jour du match il s’est échauffé, avec ses collègues il a célébré les buts, il a applaudi, il a invité ses coéquipiers à remercier ses supporters. Il faut le laisser tranquille maintenant”, a confié le coach portugais.

Une discussion franche entre les deux hommes

La star de la sélection portugaise a appris la nouvelle quelques heures avant le coup d'envoi de cette confrontation face à la Suisse. Fernando Santos a bien évidemment pris le soin d'expliquer son choix à Cristiano Ronaldo. “Oui nous avons eu une conversation, il aurait été contre-productif de ne pas avoir cette conversation. J’ai des conversations avec mes joueurs. Il était capital que nous parlions, il est le capitaine, pour ce qu’il représente, pour la sélection, je devais lui parler”, a-t-il reconnu.

Un coup de massue pour Ronaldo

Très surpris par cette décision, Cristiano Ronaldo a bien tenté de faire changer d'avis son sélectionneur avant d'accepter cette décision. “Je lui ai expliqué pourquoi il ne jouerait pas, les raisons de sa non-titularisation pour qu’il ne soit pas surpris. Je lui ai dit que je devais le garder pour la deuxième mi-temps. Il n’était pas heureux évidemment, c’était inédit pour lui. Il m’a demandé si j’étais sûr que ce soit une bonne idée. Je lui ai expliqué ma vision, il l’a accepté”, a-t-il conclu.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement