OL : le décrié Lovren réagit à la polémique

Dejan Lovren a rebondi à la polémique des chants à caractère néo-nazi, née après la troisième place de la Croatie à la Coupe du monde 2022. Le nouveau défenseur central de l'Olympique Lyonnais a mis les points sur les “i”.

Dejan Lovren, Croatie Coupe du monde 2022

Le retour à l'Olympique Lyonnais de Dejan Lovren fait causer. Face aux journalistes, jeudi, l'entraîneur des Gones Laurent Blanc a dû répondre à la polémique concernant le défenseur central croate, qui s'est engagé avec le club rhodanien jusqu'en juin 2025. L'ancien sélectionneur de l'équipe de France n'a pas échappé à une question sur la vidéo montrant l'ancien pensionnaire de Liverpool faire un salut fasciste et entonner un chant à caractère néo-nazi, afin de célébrer la troisième place de la Croatie à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Avant de porter à nouveau le maillot rhodanien, le joueur de 33 ans est sorti du silence, au travers d'un entretien accordé à l'Agence France Presse.

“Je respecte tout le monde”

L'occasion pour le natif de Zenica de répondre aux critiques le concernant. “J'ai déjà tout expliqué cela en Croatie à propos de cette vidéo sur YouTube mais cela n'a pas été repris en France. Pour moi, il s'agit d'une chanson patriotique qui a trait à mon pays, qui veut dire que j'aime mon pays. Le chant dont on parle n'est pas ‘Za dom Spremni' mais ‘Cavoglavé' qui n'est pas du tout fasciste. Il remonte à la libération du pays et à la gloire de la Croatie que nous chantons tous pour fêter un événement heureux. Mon pays a lutté pour son indépendance, obtenue très récemment, et reste en construction. Il n'est pas bon que mon séjour débute ainsi. Je respecte tout le monde.”

“Cela n'a rien à voir avec le fascisme”

De retour dans la cité des gaules dix ans après son départ à Southampton, Dejan Lovren regrette que son come-back du côté du Groupama Stadium commence d'une triste façon. “On déforme de manière tout de suite négative sans faire référence à la bonne chanson. Cela n'a rien à voir avec le fascisme. Je suis donc surpris. J'arrive à Lyon avec une énergie positive que je veux afficher sur le terrain pour la transmettre à mes coéquipiers.” Passée cette polémique, l'homme aux 78 sélections et 5 buts avec la Croatie tient désormais à faire parler de lui par ses bonnes prestations sur le terrain.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement