OL : Blanc répond à la polémique Lovren

Face à la presse, Laurent Blanc a été interrogé sur les chants à caractère néo-nazi de Dejan Lovren. L’entraîneur de l’OL a fait part de son agacement face à la question et a refusé de s’attarder sur la personnalité de son nouveau joueur.

Bruno Cheyrou, Laurent Blanc, OL

L’OL a annoncé le recrutement de Dejan Lovren, cette semaine. Le club rhodanien l’a fait signer en dépit de la polémique liée à la vidéo le montrant faire un salut fasciste et entonner un chant à caractère néo-nazi. Laurent Blanc a été interrogé sur le sujet, en conférence de presse. Et le technicien ne paraissait pas avoir anticipé la question.

« Pour moi, c'est une bonne recrue pour l'OL. Il est expérimenté, il a appris le français, il va nous apporter en tant que footballeur. Je regarde le sportif. Sur l'humain, chacun est libre de juger. Un chant nationaliste pour la libération de son pays, cela peut paraître dur, mais vous lui poserez la question. Je ne peux pas répondre à sa place. Ici il n'y a certainement que des personnes respectables… Vous ne connaissez que des personnes respectables dans votre entourage ? Moi, j'ai vu un homme respectueux avec sa famille. Il y a beaucoup de choses choquantes aujourd'hui, mais moi je parle de sport », a déclaré l’ancien sélectionneur en salle de presse.

“Dejan remplissait ce que l'on cherchait au niveau de l'expérience”

Le coach rhodanien a annoncé vouloir rester concentré sur l’aspect sportif : « Dejan remplissait ce que l'on cherchait au niveau de l'expérience. Il a connu le très haut niveau. Et comme je l'explique, quand on veut éduquer et être un leader il faut parler la langue et pas seulement la langue du football », a-t-il également lancé.

Le transfert de Dejan Lovren a en effet été qualifié par certains journalistes de « politiquement incorrect ». Outre les saluts nazis, le défenseur s’était signalé par son hostilité pour les droits LGBT ou son indignation face à l’exclusion de la Russie de la Coupe du monde : « Le sport et la politique doivent être séparés. Même si la Russie envahit l’Ukraine, elle aurait dû être autorisée à participer au Mondial de toute façon », avait-il affirmé avant la compétition. Le Croate a porté les couleurs du Zenith St Petersbourg, entre 2020 et 2023, ce qui explique peut-être cela. Il en a même été le capitaine.

Pour rappel, Dejan Lovren connait bien Lyon, dont il a porté les couleurs entre 2010 et 2013, pour un total de 102 matchs, 3 buts et… 7 cartons rouges. Son retour suscite une polémique dont se serait certainement passé l’OL.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement