Après le Mondial 2022, Cavani sort la sulfateuse contre l’arbitrage

Quelques semaines après l'élimination de l'Uruguay à la Coupe du monde 2022, Edinson Cavani est sorti du silence. L'attaquant phare de la Celeste a allumé l'arbitrage.

Edinson Cavani, Uruguay

Edinson Cavani lâche les chevaux. Dans un entretien accordé à la Cadena SER, l'attaquant uruguayen de 35 ans est revenu sur l'élimination de la Celeste dès la phase de poules de la Coupe du monde 2022, la sélection sud-américaine ayant terminé à la troisième place du groupe H derrière le Portugal et la Corée du Sud. Plus précisément sur son mauvais geste au terme de la rencontre remportée contre le Ghana (2-0), un succès vain puisque les partenaires de Luis Suarez ont été devancés par la Corée du Sud, tombeuse du Portugal (2-1) et qualifiée pour les huitièmes de finale grâce à une meilleure attaque.

Cavani veut que l'arbitre aille “en prison”

Au moment de regagner les travées du stade, l'ancien avant-centre du Paris Saint-Germain avait asséné un coup sur l'écran de l'assistance-vidéo, tombé par terre. Le clan uruguayen garde notamment en travers de la gorge le penalty non accordé par l'arbitre pour une faute sur Darwin Nunez, en témoigne la déclaration forte du natif de Salto. “S'ils me pénalisent pour avoir frappé le VAR, l'arbitre pour nous avoir fait sortir de la Coupe du monde, ils doivent le mettre en prison, car ce sont des erreurs que tu ne peux pas faire avec le VAR, toutes les caméras et tous les arbitres derrière eux.”

Le buteur du FC Valence regrette cette réaction à chaud, qui risque de lui coûter une lourde suspension. “Ce sont des choses qui ne se font pas, mais parfois dans le football, il y a certaines choses et certaines impuissances qui échappent à quelqu'un à cause de l'adrénaline que nous conduisons, à cause de cette euphorie que nous avons à ce moment-là, et nous nous trompons.”

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement