Real Madrid : son altercation avec Rodrygo, Ancelotti se justifie

L'entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, est revenu en conférence de presse sur son clash avec l'attaquant brésilien Rodrygo Goes, pendant le huitième de finale de la Coupe du Roi contre Villarreal.

Carlo Ancelotti, Real Real Madrid

Le Real Madrid n'est pas passé loin d'une nouvelle désillusion. En quête d'un rebond après sa défaite contre le FC Barcelone en Supercoupe d'Espagne (1-3), le club de la capitale s'est qualifié dans la douleur pour les quarts de finale de la Coupe du Roi. En huitièmes de finale, la Maison Blanche est venue à bout de Villarreal jeudi soir (3-2), à la Ceramica. Pourtant en très mauvaise posture à la pause et mené 2-0 sur des buts signés Etienne Capoue et Samuel Chukwueze, le dernier lauréat de la Ligue des champions a renversé les débats au retour des vestiaires pour l'emporter sur des réalisations de Vinicius Junior, Eder Militao et Dani Ceballos.

Ancelotti voulait être salué

Ce match contre le sous-marin jaune a été marqué par un clash entre Carlo Ancelotti et l'un de ses joueurs. Titularisé avant son remplacement par Marco Asensio à la 56e minute de jeu, Rodrygo Goes n'a guère apprécié de devoir laisser sa place. Une fois le milieu offensif brésilien installé sur le banc, l'entraîneur italien est allé lui dire ses quatre vérités. En colère, l'ancien coach du Paris Saint-Germain est revenu sur cet épisode, devant les médias. “Il était un peu gêné au niveau musculaire et j'ai décidé de ne pas prendre de risque. Je lui ai dit de ne pas oublier de me saluer au moment de sortir. Je ne crois pas que ce soit grave.”

De quoi mettre un terme à la tension entre les deux hommes. Sous contrat jusqu'en juin 2025 avec le Real Madrid, l'ailier de 22 ans a disputé 25 matchs toutes compétitions confondues depuis le lancement de la saison 2022-2023, pour 8 buts et 5 passes décisives.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement