Mercato - OM : Clauss, une offre ridicule est arrivée !

Recruté l’été dernier en provenance de Lens, Jonathan Clauss a bouclé une première partie de saison réussie avec l’Olympique de Marseille.

Généreux, le piston droit se régale dans le système d’Igor Tudor, qui lui permet d’exploiter pleinement ses qualités offensives (1 but et 7 passes décisives en 16 matchs de Ligue 1) et il a déjà été adopté par le Stade Vélodrome, qui apprécie son volume de jeu. Les dernières semaines ont toutefois été un peu plus pénibles pour l’ancien Lensois. D’abord en raison de sa non-convocation pour la Coupe du monde 2022, qui a représenté une vraie déception. Ensuite à cause d’une blessure à l'adducteur gauche qui l’a poussé sur le carreau depuis le match contre Montpellier le 2 janvier (2-1) et qui l’a encore contraint à reporter son retour initialement prévu ce samedi pour le choc de la 20e journée de Ligue 1 contre Monaco.

Prêt et option d'achat de 9 M€

Ces péripéties n’ont toutefois entamé en rien la belle cote du Tricolore. Dans la semaine, il était notamment question d’un regain d’intérêt de la part de l’Atletico Madrid, déjà sur les rangs pour l'accueillir l’été dernier. Les choses se précisent et le journal L’Equipe révèle ce samedi que les Colchoneros sont passés à l’action en formulant une offre sous la forme d’un prêt assorti d’une option d’achat de 9 millions d’euros !

La réponse du club phocéen n’est pas précisée mais il n’y a priori aucune chance que le 3e de Ligue 1 se sépare pour une somme si faible d’un élément acheté pratiquement au même prix l’été dernier (7,5 millions d’euros) et qui fait figure de titulaire indiscutable depuis son arrivée. De son côté, Clauss (30 ans) se trouve sous contrat jusqu’en juin 2025 et n’a pas exprimé le moindre signe allant dans le sens d’une envie de départ. Même si l’Atletico venait à augmenter son offre d’ici à mardi minuit, date de la fermeture du mercato, la probabilité de voir le Tricolore partir en janvier est infime.

Romain Lantheaume
Au fond, je ne sais pas si ce que je préfère c’est le foot ou l’écriture. Une chose est sûre, je n’imagine pas l’un sans l’autre ! Mon cœur penche pour l’OGC Nice mais rien ne me fait autant vibrer que le foot africain.