Mercato - OL : tensions avec Blanc, échecs du mercato…Aulas lâche ses vérités !

Comme attendu, l'Olympique Lyonnais a présenté ses nouvelles recrues du mercato hivernal ce vendredi, à savoir Amin Sarr, Jeffinho et Dejan Lovren. L'occasion pour Jean-Michel Aulas de faire passer quelques messages en conférence de presse.

Quarante-huit heures après le match nul contre Brest (0-0) au Groupama Stadium et à la veille du déplacement sur la pelouse de Troyes lors de la 22e journée de Ligue 1, le président du club rhodanien a tenu à démentir les rumeurs sur d'éventuels désaccords avec Laurent Blanc au sujet du mercato. “Avec le coach, on parle régulièrement. J'entends dire qu'il n'est pas d'accord sur quelques options mais non, tout est fait avec le quatuor (Aulas, Blanc, Ponsot et Cheyrou). La première demande faite par le coach était de retrouver un défenseur central de qualité avec un état d'esprit qui nous va bien à Lyon. Quand on a eu la possibilité de recruter Dejan, on a tout de suite discuté. Le coach s'est rendu compte qu'il avait besoin complémentaire avec un 6. Je vais vous expliquer pourquoi cela ne s'est pas fait”, a souligné le dirigeant lyonnais.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

Joao Gomes, Pathé Ciss : deux échecs frustrants

Tout en se félicitant des arrivées de Jeffinho et Amin Sarr, Jean-Michel Aulas est ensuite revenu sur cette fameuse tentative restée vaine de recruter un milieu de terrain défensif. “Bruno (Cheyrou) avait pris un certain nombre de contacts sur le point d'aboutir quand on a proposé de repartir sur une solution brésilienne avec Joao (Gomes) mais il avait déjà donné son accord à un club anglais”, a expliqué le président de l'OL avant d'expliquer que le Rayo Vallecano “n'avait pas joué le jeu” concernant Pathé Ciss.

Aulas défend le bilan du mercato

D'après Aulas, le travail de la cellule de recrutement n'est pas à remettre en question. “Depuis la mise en place de notre nouvelle organisation, on a essayé de changer beaucoup de choses, l'état d'esprit. Les recrutements de l'été ne semblent pas poser de problème. Jeffinho arrive. C'est un recrutement ambitieux. Il y a eu un travail immense de renouvellement des effectifs depuis la saison 2020-2021. Entre 17 et 18 joueurs sont partis”, a-t-il conclu.

 

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !