OM-Nice : Riolo voit un “vrai souci” avec Payet

Peu utilisé par Igor Tudor, Dimitri Payet était titularisé dimanche soir contre Nice (1-3). Mais le milieu offensif français, remplacé dès le retour des vestiaires, est passé au travers.

Igor Tudor avait annoncé la couleur avant le match. Confronté à un calendrier surchargé, l'Olympique de Marseille a aligné dans son onze de départ Dimitri Payet à l'occasion de la venue dimanche de Nice (1-3), pour le compte de la 22e journée de Ligue 1. En manque de temps de jeu cette saison, le milieu de terrain offensif français avait l'occasion de retrouver des couleurs et de marquer des points auprès de l'entraîneur croate. Mais à l'image de bon nombre de ses coéquipiers, le joueur de 35 ans a déçu.

Une erreur ? Tudor dit non

Après 45 minutes jouées, et ce alors que son équipe était déjà menée 2-0, l'ancien Nantais – qui portait pour l'occasion le brassard de capitaine – a été remplacé dès le début de la seconde période par Alexis Sanchez, comme l'attaquant portugais Vitinha suppléé de son côté par Ruslan Malinovskyi. En conférence de presse, dans des propos relayés par La Provence, le technicien marseillais refuse de dire qu'il s'est trompé dans son équipe de départ. “Je ne crois pas. Mon raisonnement est qu’avec notre style de jeu, on peut concéder des occasions. On n’en a pas concédé assez pour prendre trois buts, mais on a créé beaucoup et on méritait de marquer plus qu’un seul but. On doit oublier ce match et se concentrer sur le prochain.”

“Il rate quasiment toutes ses passes”

La prestation du Réunionnais ne risque pas de faire pencher la balance en sa faveur, en vue des prochaines échéances. Sur RMC, le journaliste Daniel Riolo a épinglé le numéro 10 phocéen. “Payet, c’est un vrai souci. Tu te dis, qu’il ne peut plus presser, qu’il n’y a plus d’intensité dans le jeu, il ne va plus au combat, OK. Mais tu te dis qu’il lui reste la qualité de passe et ce soir sur la première mi-temps qu’il joue, il rate quasiment toutes ses passes. Même ça, il ne l’a plus. On peut tourner en rond sur les tactiques, il y a aussi ce que fait l’homme sur le terrain.”

Camille Fischbach
Diplômé en journalisme sportif à l'ESJ Paris, passé par plusieurs rédactions (Foot365, Sport.fr, Foot Marseille, Daily Mercato), je travaille exclusivement sur Top Mercato depuis plus de dix ans. Fan de l'AS Saint-Etienne, hélas reléguée en Ligue 2, et de Pierre-Emerick Aubameyang, j'apporte mon sérieux et mon professionnalisme à un site en pleine expansion.