FFF : le rapport de la honte pour Le Graët et Hardouin !

Un audit a été mené au sein de la Fédération Française de Football par le ministère des Sports, après des révélations accablantes du magazine So Foot sur les pratiques au sein de l'instance du football français. Le rapport, dévoilé ce mercredi, égratigne sévèrement Noël Le Graët et Florence Hardouin.

La seconde, qui est la directrice générale de la FFF, “n'est plus en capacité d'assurer les missions qui sont les siennes”, affirme le rapport des inspecteurs. En cause, le management “très autoritaire” de Florence Hardouin, et de multiples dysfonctionnements internes. Les méthodes de cette dernière, qualifiées de “brutales”, ne lui permettent plus “d'exercer une autorité reconnue”, d'autant que le “comportement” de Florence Hardouin est jugé “erratique”.

La directrice générale a amené à une “succession de crises” au sein de la FFF, notamment durant “la Coupe du monde 2018” et “dans la période qui a suivi”. En outre, Florence Hardouin a fait preuve “d'une certaine passivité face à l'ambiance sexiste et violente” au sein du CODIR (Comité de Direction). Enfin, après les nombreuses conclusions et observations du rapport, “la mission considère qu'elle n'est plus en capacité d'assurer les missions qui sont les siennes” à la FFF.

Florence Hardouin se dirige donc tout droit vers la sortie.

Le Graët épinglé

Pour Noël Le Graët, le rapport est tout autant accablant, si ce n'est plus. Il est notamment reproché au Breton de 81 ans des “dérives de comportement”, en particulier avec la gente féminine. Le président de la FFF a envoyé des SMS “ambigus pour certains et à caractère clairement sexuel pour d'autres”, tardivement, et à des femmes “placées sous son autorité et/ou dans une relation de dépendance”.

De surcroît, les propos “injurieux” de Noël Le Graët peuvent être accentués “par la consommation excessive d'alcool” de l'ancien président de l'EA Guingamp. Enfin, il est reproché au président français des “prises de position publiques déplacées” depuis environ deux ans. L'exercice du pouvoir de Noël Le Graët, très “centralisé”, est également pointé du doigt.

Tout cela est incompatible “avec l'exercice des fonctions et l'exigence d'exemplarité”. Mis en retrait le 11 janvier dernier de ses fonctions, Noël Le Graët devrait quitter, sauf surprise, la FFF, avec Florence Hardouin à sa suite.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.