Colère et inquiétude à l’OM après le nul contre Montpellier

L'Olympique de Marseille n'a pas su se défaire de Montpellier (1-1) ce vendredi soir, en ouverture de la 29e journée de Ligue 1.

En zone-mixte, Igor Tudor, le coach de l'OM, est apparu déçu par la tournure de la rencontre : “On n'a pas assez fait pour pouvoir gagner. On a payé cher cette trêve sur le plan mental et physique aussi. On était en deçà au niveau du rythme, avec un seul entraînement. Je savais que ça allait être difficile mais je pensais que ça suffirait. Au final, ça n'a pas été le cas.”

Le Croate a salué le “bon match” de Vitinha, titularisé en pointe (aucun tir cadré du match), mais qui a encore une “une marge de progression”. Le Portugais, qui n'a pas été “assez servi”, rejouera “dans les prochaines semaines”. L'entraîneur phocéen a affirmé que c'était sa “responsabilité” que “ceux qui traversent un moment creux puissent se relever”.

Rongier évite “la langue de bois”

Le capitaine Valentin Rongier était lui moins mesuré devant les médias : “Je ne vais pas faire la langue de bois. On a très mal démarré ce match, c'est usant. Les matchs passent et se ressemblent. On perd beaucoup de points à domicile, c'est usant, même s'il ne faut pas tout jeter.” L'ancien Nantais ne comprend pas “pourquoi” l'équipe a “autant de mal à domicile”, alors que le club phocéen performe à l'extérieur. “Ce serait dommage de tout gâcher” a conclu le milieu.

Enfin, pour Dimitri Payet, entré en jeu, “la déception est grande”. Selon le numéro 10, “il nous manquait un peu de rythme et de jus”, d'autant que l'OM a préparé ce match “dans l'urgence, avec des joueurs arrivés hier soir (jeudi)” de la trêve internationale. “Je ne prends pas ça comme excuse mais il faut le souligner” révèle le milieu offensif, qui demande aux diffuseurs “de ne pas avoir de match le vendredi” après les trêves.

Actuellement, l'OM est 2e de L1, avec 3 points de plus que Lens (3e), qui joue ce samedi soir face à Rennes (21h).

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.