Mbappé historique, Openda seul contre tous, l’erreur fatale d’Abdul Samed… Les Tops-Flops de PSG-Lens

Rapidement en supériorité numérique (19e), le Paris Saint-Germain s'est imposé 3-1 contre le RC Lens, au Parc des Princes, dans le choc de la 31e journée de Ligue 1 et dans la course au titre. Avec cette victoire, le club francilien compte 9 points d'avance sur son dauphin. Le 11e titre de champion de France se rapproche à grand pas.

Les Tops de PSG-Lens

Un Mbappé historique

Probablement titillé par la déclaration provocante du défenseur du RC Lens Facundo Medina avant la rencontre, Kylian Mbappé a répondu dès la 31e min de jeu à l'Argentin, avec un très joli but de finisseur : dos au but, le Français a orienté son corps en fonction de la passe de Vitinha et a frappé rapidement et sans contrôle, pour un but poteau rentrant. Magnifique. Mais le chef-d'œuvre du Français est peut-être bien sa passe décisive sur le but de Lionel Messi, le 3e de son équipe, à la 40e min de jeu. Trouvé dos au jeu, devant la surface, par l'Argentin, l'attaquant a talonné parfaitement dans la course de l'ancien Barcelonais, dans le dos de la défense lensoise, finalement battu. Moins en vue en seconde période, quand la victoire fut acquise, Kylian Mbappé entre dans la légende du PSG, en devenant, avec 139 réalisations, le le meilleur buteur de l'histoire du club dans l'élite. Impressionnant, à seulement 24 ans.

Openda, seul contre tous

Assurément l'homme du match côté RC Lens. Loïs Openda, 23 ans, a été au four et au moulin ce soir pour les Artésiens, notamment après l'expulsion de Salis Abduel Samed (19e), avec des courses incessantes dans la profondeur qui ont permis au RC Lens de trouver rapidement des solutions à la récupération du ballon. Danger permanent pour la défense parisienne, le Belge de 23 ans n'a pas marqué, mais a malmené Marquinhos et Sergio Ramos, a tiré 6 fois au but (record du match), en cadrant à 3 reprises, et aurait mérité, pour toute son œuvre, d'inscrire le ciseau tenté en fin de match, pour un possible 3-2. Auteur de 15 buts cette saison, Loïs Openda, recruté 9 millions d'euros au FC Bruges, a brillé de mille feux au Parc (comme Seko Fofana), malgré la défaite des siens.

Lens, du jeu malgré le rouge

Qu'aurait donné cette rencontre sans l'expulsion précoce de Salis Abdul Samed ? Sans le milieu défensif ghanéen de 23 ans, les Lensois ont montré un beau visage au Parc des Princes. Malgré une possession plus faible que son adversaire du jour (60% contre 40), les hommes de Franck Haise ont tiré presque autant de fois au but que le PSG (15 contre 14), en cadrant 7 fois (comme Paris), mais avec un xG supérieur (1,62 contre 1,26). Signe que les Lensois, qui ont marqué sur penalty (Przemyslaw Frankowski, 60e), ont été statistiquement plus dangereux que le leader de la Ligue 1, et qu'avec un peu plus de réalisme, un score plus favorable aurait pu être espéré. À 10 contre 11, ce ne fut pas le cas, mais le 2e de L1, joueur, volontaire et sans peur, peut avoir quelques regrets.

Vitinha, le réveil

Souvent critiqué depuis le début de la saison, le milieu portugais de 23 ans a rendu une bonne copie ce soir. Buteur sur une frappe de loin (37e), pour son premier but de la saison après 42 apparitions, Vitinha a également été passeur décisif pour Kylian Mbappé (30e). Plus généralement, et sans très grande surprise cela dit, l'ancien joueur du FC Porto a été l'élément fort du milieu parisien, alors que Fabian Ruiz a concédé un penalty sur une main sur corner, et que Carlos Soler fut égal à lui-même (donc peu déterminant et sans saveur).

Les Flops de PSG-Lens

Abdul Samed, l'erreur fatale

Le RC Lens avait parfaitement bien démarré la rencontre, en forçant notamment le PSG à jouer prudemment et les pistons du club de la capitale (Nuno Mendes, Achraf Hakimi) à se positionner en phase défensive au même niveau que les trois centraux. En forme, en maîtrise et dangereux, le club artésien a fatalement perdu le ballon dans le camp parisien, à la 19e, et pour tenter d'empêcher le Marocain Achraf Hakimi de mener un contre, potentiellement fatal, Salis Abdul Samed est intervenu. Mal, très mal, en plaçant une semelle au-dessus de la cheville du piston droit. Carton rouge direct pour le milieu défensif. Réduit à 10, les Lensois ont encaissé 3 buts avant la mi-temps. Salis Abdul Samed a anéanti les chances de son équipe, pour ce match… et pour le titre ?

Lens oublie le titre

Cette défaite, douloureuse en regard de la copie rendue, mais logique à cause de l'infériorité numérique, éloigne définitivement le RC Lens du PSG pour la course au titre. Ces dernières semaines, Franck Haise a toujours été prudent dans sa communication à propos de cet objectif, mais cela semble désormais acté : avec 9 points d'avance à 7 journées de la fin de la partie, le PSG est inatteignable. Le RC Lens va devoir regarder ses concurrents directs, à savoir l'OM, qui peut doubler le club artésien en cas de victoire contre Troyes, demain soir, et l'AS Monaco (4e), à 5 points de retard.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.