OM : Sampaoli s’en prend à Tudor sur le cas Gerson

Nommé entraîneur de Flamengo il y a quelques jours, Jorge Sampaoli va retrouver Gerson au Brésil, après que le milieu de terrain soit retourné au bercail lors du mercato d'hiver.

Début juillet, Jorge Sampaoli avait quitté prématurément le banc de l'Olympique de Marseille en raison des désaccords qui s'étaient créées sur la question du recrutement. Quelques mois plus tard, début octobre, le technicien argentin avait été missionné par son ancien club, le FC Séville, pour redresser la barre alors que les Andalous étaient englués dans les bas-fonds de la Liga. En raison de ses résultats assez médiocres en championnat (6 victoires, 5 nuls et 8 défaites), El Pelado a été remercié mi-mars.

Malgré tout, l'ancien sélectionneur du Chili n'a pas tardé pour retrouver un job. En effet, il a rejoint Flamengo il y a quelques jours, alors que la saison débute au Brésil. Chez les Mengão, Sampaoli retrouve son ancien protégé, Gerson, qu'il avait fait venir à Marseille lorsqu'il avait signé au club à l'été 2021. Mais depuis de longs mois, l'international auriverde est dans le dur.

“Tudor ne croyait pas en Gerson”, affirme Sampaoli

Pour le natif de Casilda, Gerson a perdu confiance à l'OM sous les ordres d'Igor Tudor : “Pour Gerson, il a fallu un temps d'adaptation à son arrivée à Marseille, et il a fini par être fondamental en championnat, en jouant très bien à tous les postes, a-t-il déclaré en conférence de presse. Ensuite, un autre entraîneur est arrivé à Marseille et ne croyait pas beaucoup en Gerson. Il a donc beaucoup souffert durant cette période. Une fois qu'il est revenu ici, au Brésil, il y a eu beaucoup de réadaptations, mais qui va contester les capacités de Gerson ? C'est impossible. Mais bien sûr, sur le plan émotionnel, il doit revenir à son meilleur niveau, parce que c'est ce qui donnera à l'équipe une meilleure chance de gagner.

Depuis son retour à Flamengo, Gerson a disputé 5 rencontres, pour une passe décisive. Nul doute que Jorge Sampaoli va lui donner une nouvelle chance cette saison.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.