Le beau collectif lorientais, le naufrage parisien, le non-match d’Hakimi… Les Tops-Flops de PSG-Lorient

Surprise au Parc des Princes : le Paris Saint-Germain s'est incliné logiquement, sur le score de 3-1, face à de beaux Lorientais, ce dimanche après-midi. Rapidement réduit à 10, le leader de la Ligue 1, qui peut voir l'OM revenir à 5 points ce soir en cas de victoire au Vélodrome face à l'AJ Auxerre, a perdu pour la 3e fois cette saison en championnat. Une désillusion de plus.

Les Tops de PSG-Lorient

Lorient, le collectif avant tout

Pouvait-on s'attendre à une telle performance lorientaise sur le terrain du Paris Saint-Germain ? Le club breton, en méforme dernièrement (5 matchs sans victoire en L1, dont 3 défaites), a pourtant imposé sa patte au Parc des Princes, en proposant un jeu en mouvement séduisant, magnifié par la technique d'Enzo Le Fée, la vivacité de Romain Faivre, le travail de l'ombre de Laurent Abergel et les courses du piston gauche, Darlin Yongwa. Dominant au score sur les deux mi-temps (2-1 en 1e ; 1-0 en 2e), le FC Lorient a marqué un premier but collectivement sublime, avec une action longue d'une minute et cinq secondes, conclue par Enzo Le Fée après 25 passes. Du grand art. Le 2e but, à la 39e, est aussi venu d'une belle action collective. En seconde période, Lorient a reculé, mais a réussi à concrétiser sa domination globale par un 3e but, inscrit en deux temps par Bamba Dieng (89e), sur un contre permis par la couverture abracadabrantesque du PSG : l'attaquant des Merlus a pu courir tout seul vers les cages de Gianluigi Donnarumma sur 60 mètres (!), les défenseurs parisiens étant tous montés aux avant-postes sur corner. Certes bien aidé par l'apathie parisienne et le rouge d'Achraf Hakimi, le FC Lorient a néanmoins proposé un beau spectacle, et mérité sa victoire.

Faivre-Le Fée, le duo gagnant

On attendait Lionel Messi-Kylian Mbappé, on a eu Romain Faivre-Enzo Le Fée. Prêté par l'OL à Lorient en janvier 2023, le premier a donné deux passes décisives à ses coéquipiers (15e, 39e), et a brillé par quelques gestes de classe, et une belle activité entre les lignes. De son côté, Enzo Le Fée a régalé par sa justesse technique, son intelligence de jeu et dans les déplacements, et a complètement retourné le milieu de terrain du PSG, aux abois. Désireux de partir cet été, le Français ne devrait pas avoir de mal à rebondir dans un club plus huppé. Cela serait mérité, au vu de sa prestation face au PSG, conclu par 1 but, et plus globalement de sa saison (30 matchs, 5 buts, 5 passes décisives).

Les Flops de PSG-Lorient

Le naufrage parisien

Écrire sur le PSG comme nous le faisons régulièrement depuis le début de la saison, via des tops-flops notamment, nous oblige à nous répéter, tant le constat est toujours le même. Ce dimanche, dans un Parc des Princes silencieux à cause de l'absence d'une partie de la tribune Auteuil, le leader de la Ligue 1 a livré une prestation insipide, encore une fois. Sans envie dans les duels, sans idée dans le jeu, et plombé par des individualités pas au niveau (Achraf Hakimi surtout, Lionel Messi aussi), le PSG a été dominé de la tête et des épaules par le collectif du FC Lorient, pourtant 10e de Ligue 1, et qui n'avait plus gagné depuis cinq rencontres. Marchant à l'orgueil, la formation de Kylian Mbappé a fait illusion en seconde période (7 tirs, 1 cadré), même avec un joueur de moins, en dominant territorialement une formation bretonne sur la défensive et procédant par contre-attaque. Mais le PSG n'a jamais pu trouver la faille, sauf grâce à une erreur coupable du gardien adverse, Yvon Mvogo, et un quiproquo avec l'arbitre menant au but de petit malin de Kylian Mbappé (29e). Après cette prestation, le PSG, plus que jamais, donne l'impression d'un réel gâchis. Il est vraiment temps que la saison se termine.

Le non-match d'Hakimi

Titularisé en piston droit, Achraf Hakimi a délivré une prestation catastrophique ce dimanche, au Parc des Princes. Averti presque d'entrée de jeu pour une charge grossière, et très inutile dans le camp adverse, sur le brillant Romain Faivre (5e), l'ancien Madrilène et Intériste est ensuite intervenu en retard, en attrapant la cheville du piston gauche lorientais, Darlin Yongwa. L'arbitre de la rencontre, M. Jérôme Brisard, a donc logiquement donné un deuxième carton jaune à Achraf Hakimi, qui a laissé ses coéquipiers à dix… dès la 19e minute de jeu. Le Marocain de 24 ans a confirmé avec cette prestation absurde, qui a mis en difficulté le PSG, sa saison très moyenne. Précipitant la défaite des siens, qui étaient cela dit dominé même à 11 contre 11, Achraf Hakimi peut s'en mordre les doigts, et son équipe avec lui.

Les choix de Galtier en question

À l'image de son équipe, Christophe Galtier vit une saison difficile pour sa première année (et sûrement la seule) à la tête du club de la capitale. Chahuté très sévèrement en dehors des terrains, le coach, natif de Marseille, confirme, sortie après sortie, que le costume d'entraîneur du Paris Saint-Germain est peut-être trop grand pour lui. Proposant un jeu collectif si proche du néant qu'on le confond trop souvent avec ce dernier, Christophe Galtier a doublé ses manques tactiques, ce soir, par une frilosité managériale qui interroge. Réduit à 10 dès la 19e, le tacticien n'a modifié son équipe qu'à la mi-temps (en sortant, poste pour poste, Carlos Soler pour Fabian Ruiz), alors que durant toute la première période, le trio du milieu a paru dépasser dans les grandes largeurs par le jeu collectif en mouvement du FC Lorient, appelant une réorganisation. Mais le PSG est resté dans un 4-3-2 déséquilibrant, et improductif, puisque Christophe Galtier n'a pas bougé son duo d'attaquants (Kylian Mbappé, Lionel Messi), et a sorti des bons éléments sans statut (enfin, surtout Danilo Pereira…), en laissant Marco Verratti et Lionel Messi, notamment, sur le terrain.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.