L’équipe-type des Flops du premier tour de la Coupe du monde 2014

Après les Tops, découvrez l’équipe-type des Flops de la phase de poules de la Coupe du monde 2014. Les déceptions sont nombreuses, comme le Portugais Pepe, l’Anglais Steven Gerrard et l’Espagnol Diego Costa.

Alors que les huitièmes de finale se poursuivent, de nombreux joueurs sont déjà rentrés à la maison parce que leur sélection a été éliminée dès le premier tour. La première d’entre-elles, l’Espagne, place trois de ses éléments dans notre équipe-type des Flops de la phase de poules de la Coupe du monde 2014. En défense, nous avons choisi de citer Gerard Piqué mais un garçon comme Sergio Ramos n’aurait pas non plus volé sa place. Dans le groupe B, la Roja, pourtant championne du monde en titre, prenait l’eau face aux Pays-Bas (1-5) et au Chili (0-2).

Il ne faudrait pourtant pas tout résumer aux défaillances défensives des hommes de Vicente Del Bosque. Au milieu de terrain, Xavi est passé à côté de son sujet, comme Diego Costa en attaque. Le buteur de l’Atletico Madrid, transparent de bout en bout, symbolisait à lui tout seul l’impuissance de cette équipe à se révolter. Si les Espagnols ont déçu, on peut en dire autant du Portugal, troisième du groupe G derrière l’Allemagne et les Etats-Unis. Avec un seul but inscrit, Cristiano Ronaldo va devoir oublier cette compétition, comme les défenseurs João Pereira et Pepe, expulsé contre l’Allemagne (0-4).

Double boulette pour Akinfeev

Autre sélection à la dérive, le Cameroun. Comme en 2010, les Lions Indomptables ont bouclé le Mondial avec trois défaites en autant de rencontres (Mexique, Croatie, Brésil) et deux hommes symbolisent ce fiasco. Le défenseur Benoît Assou-Ekotto faisait parler de lui en s’en prenant à Benjamin Moukandjo. Quant au milieu de terrain Alexandre Song, son coup de coude à l’encontre de Mario Mandzukic lui avait valu trois matches de suspension. Apathiques sur le terrain, à l’image aussi de Samuel Eto’o, les Camerounais n’avaient pas besoin de ça pour quitter tête basse le Brésil.

Dans les buts, nous citons le Russe Igor Akinfeev parce que le portier du CSKA Moscou se rendait coupable, contre l’Algérie (1-1), d’une mauvaise sortie amenant le but de la qualification de Slimani. Face à la Corée du Sud (1-1), il avait déjà causé des dégâts à sa sélection avec une énorme bourde. Plus haut sur le terrain, mentionnons Steven Gerrard parmi les déceptions. Directement impliqué sur les deux buts uruguayens (1-2), l’international anglais accompagne Kevin-Prince Boateng, exclu par le Ghana après une altercation avec Sulley Muntari. Enfin, Fred est toujours en course, mais on ne peut pas dire que l’ancien Lyonnais ait marqué des points avec le Brésil.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)