Le Top 5 des meilleurs gardiens de la Coupe du monde 2014

Deux jours après le sacre de l’Allemagne, la rédaction de Top mercato vous propose un classement des cinq meilleurs gardiens de la compétition. Pour Manuel Neuer, ce fut une confirmation, alors que Keylor Navas a surpris son monde.

Manuel Neuer

1. Manuel Neuer (Allemagne)

Le gardien du Bayern Munich n’a pas volé son statut de meilleur portier de la Coupe du monde 2014. Durant un mois, le dernier rempart de la Mannschaft se sera transformé en forteresse imprenable. Entre parades sur la ligne, sorties aériennes pour rassurer sa défense et dégagements au pied au-delà de sa surface, le footballeur de 28 ans a récité la panoplie du goal à qui rien ne peut arrêter. Après avoir tout gagné avec le club bavarois (Bundesliga, Ligue des champions…), l’ancien joueur de Schalke 04 a atteint le Graal en sélection.

2. Guillermo Ochoa (Mexique)

On peut vivre un calvaire en club avant de briller avec son équipe nationale. En l’espace de quelques mois, Guillermo Ochoa en a fait l’expérience. Relégué en Ligue 2 avec l’AC Ajaccio, non sans réussir de grandes prestations (le PSG s’en souvient encore), le gardien de but mexicain se souviendra longtemps de son Mondial. En phase de poules, contre le Brésil, la Croatie et le Mexique, “Memo” n’aura concédé qu’un seul but, écœurant par exemple la Seleçao (0-0) à lui tout seul. Seuls les Pays-Bas (2-1), en huitièmes de finale, ont eu raison de lui.

3. Sergio Romero (Argentine)

Sergio Romero a vécu une drôle de saison. Cantonné, à l’AS Monaco, à un rôle de doublure derrière Danijel Subasic au point de se contenter de quelques apparitions dans les coupes nationales, l’international argentin s’est rattrapé de belle manière au Brésil. S’il n’a pas autant brillé que Manuel Neuer, l’Albiceleste lui doit beaucoup. En demi-finales, face aux Pays-Bas, c’est lui qui a sorti le grand jeu lors de la séance des tirs au but en stoppant les tentatives de Ron Vlaar et Wesley Sneijder, avant de réaliser une solide finale. Ne manque que le titre mondial…

4. Keylor Navas (Costa Rica)

S’il y en a bien un que personne ne voyait venir, c’est bien Keylor Navas. Nommé pour le Gant d’Or, le gardien de but du Costa Rica symbolise à lui tout seul les exploits réussis par sa sélection. Comme tous ses coéquipiers, le joueur de Levante s’est mis en évidence face à l’Uruguay (3-1), l’Italie (1-0) et l’Angleterre (0-0), laissant de marbre de grandes nations de la planète pour offrir une qualification en huitièmes de finale. A ce stade de la compétition, contre la Grèce, sa parade devant Theofanis Gekas (aux tirs au but) a permis à sa sélection d’accéder, pour la première fois, au Top 8 mondial.

5. Claudio Bravo (Chili)

Si le Chili a pu disputer les huitièmes de finale du Mondial, et passer tout près d’un quart de finale, Claudio Bravo n’est pas étranger à cet excellent parcours. Au premier tour, le nouveau gardien du FC Barcelone, attendu comme la doublure de Marc-André ter Stegen, a livré d’excellentes sorties et pensait bien devenir le héros de tout un pays. Mais contre le Brésil, lors de la séance fatidique, malgré un arrêt sur une tentative de Hulk, le sort n’a pas tourné en faveur de sa Roja.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement