L’équipe-type des Flops de la Coupe du monde 2014

Après les Tops, Top mercato vous dévoile son équipe-type des Flops de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Si les Allemands étaient nombreux parmi les satisfactions, les Espagnols dominent le clan des déceptions.

Espagne, Italie, Angleterre… Au Brésil, de grandes nations du football sont passées totalement à côté de leur sujet, au point d’être éliminées dès le premier tour de la compétition. Mais s’il ne fallait retenir qu’un échec, ce serait sans doute celui de l’Espagne. Double championne d’Europe et championne du monde en titre, la Roja a connu un véritable calvaire face aux Pays-Bas (1-5) et au Chili (0-2), avant de sauver l’honneur inutilement contre l’Australie (3-0). Défensivement, les hommes de Vicente Del Bosque ont sombré, à l’image d’un Iker Casillas directement impliqué sur plusieurs buts et d’un Gérard Piqué qui a bu la tasse. Au milieu de terrain, Xabi Alonso ne fut pas plus à son avantage, comme Diego Costa en pointe. Le nouvel attaquant de Chelsea, désireux de porter le maillot espagnol et non pas celui du Brésil, n’a pas inscrit un seul but en trois rencontres.

Il ne faudrait pourtant pas résumer cette Coupe du monde au seul fiasco espagnol. Avec Roy Hodgson à sa tête, l’Angleterre n’a pas passé le cut, battu par l’Italie (1-2) et l’Uruguay (1-2) puis incapable de venir à bout du Costa Rica (0-0). Face à la Celeste, Steven Gerrard s’est retrouvé au moment endroit au mauvais moment sur les deux buts concédés, et les performances du milieu de terrain de Liverpool symbolisent le Mondial de Three Lions que personne ne voyait au premier plan. L’Uruguay, justement, n’a pas pu compter sur Edinson Cavani, une seule réalisation en quatre matches (sur penalty, face au Costa Rica). Malgré la présence de son pays au stade des huitièmes de finale, le goleador du PSG n’a pas beaucoup pesé. En tout cas, on pouvait attendre beaucoup mieux de lui.

Éliminé dès la phase de poules, le Portugal tournait une fois de plus autour de Cristiano Ronaldo. Malheureusement, la star du Real Madrid n’a trouvé qu’à une seule reprise le chemin des filets, contre les Etats-Unis (2-1). Et encore, cela n’a pas empêché la Selecção de s’arrêter prématurément dans cette Coupe du monde. Expulsé en ouverture, face à l’Allemagne (4-0), Pepe a plombé le bilan de la sélection de Paulo Bento. Malgré deux représentants en huitièmes de finale (Algérie, Nigéria), l’Afrique dresse un constat en demi-teinte. Il faut dire que le Cameroun, trois défaites en trois sorties (c. Mexique, Croatie et Brésil), a traversé l’épreuve comme un fantôme, parlant davantage de lui en coulisse que sur le terrain avec notamment cet accrochage entre Benoît Assou-Ekotto et Benjamin Moukandjo. Enfin, deux internationaux brésiliens complètent cette équipe-type : le latéral Daniel Alves, qui a fini par perdre sa place au profit de Maicon, et l’attaquant Fred, bouc-émissaire des médias et des supporters.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)