Affaire Buades : Rodez réagit à son tour

Ce lundi, la LFP a rendu sa décision concernant le match arrêté entre Bordeaux et Rodez. Par voie de conséquence, Rodez est maintenu en Ligue 2, alors que le FC Annecy descend en National.

Rendue dans l'après-midi, la décision de la Ligue de Football Professionnel fait beaucoup parler. Alors que l'instance avait choisi de faire rejouer le match entre Lyon et Marseille la saison dernière, elle a décidé, cette fois-ci, de donner victoire sur tapis vert à Rodez, ainsi qu'un point de pénalité aux Girondins de Bordeaux pour la saison prochaine. Un verdict qui condamne Annecy à une descente en National.

Le club au scapulaire a dénoncé “une décision aussi incompréhensible que disproportionnée” et a décidé de saisir le CNOSF dans la foulée. Le FC Annecy, également lésé, ne devrait pas tarder à réagir également. Du côté des “vainqueurs”, le discours est évidemment mesuré. Les Ruthénois ont aussi publié un communiqué.

“Un verdict qui permet de confirmer la probité du club”

Le club de Rodez a notamment affiché son soutien à son joueur, Lucas Buades : “Par l’instruction et le verdict de la commission de la LFP, toute la lumière a été apportée sur ce dossier et permettent de confirmer la probité du club et de l’ensemble de ces acteurs. Cet épisode, où le Rodez Aveyron Football a été acteur bien malgré lui, aura fortement marqué le club, les joueurs de son effectif, et plus particulièrement Lucas Buades, ainsi que l’ensemble des salariés de la structure. Le déferlement de messages haineux, menaces de mort reçus depuis plus d’une semaine envers le club et son joueur, Lucas Buades, ne doivent plus être permis à ce jour. Par ce communiqué, nous avons une pensée particulière à toutes les victimes de harcèlements et plus globalement de violences. Ce n’est plus tolérable. Le Rodez Aveyron Football, son président, se réservent le droit de donner toutes suites judiciaires aux différentes menaces et diffamations dont ils ont été l’objet. Par cette dernière, nous renouvelons encore tout notre soutien à notre joueur, Lucas“, peut-on notamment lire.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.