Messi en MLS, le PSG fautif ?

Lionel Messi a choisi de quitter l'Europe, direction la MLS et l'Inter Miami. Un choix qui a déplu en Espagne.

Sur le départ du PSG, après deux saisons moyennes collectivement et individuellement, le champion du monde 2022 a finalement opté pour le club américain, propriété de David Beckham, pour la suite de sa carrière, en tournant le dos à l'Arabie saoudite, ainsi qu'à son club formateur, le FC Barcelone, qui désirait retrouver l'Argentin après deux ans sans lui.

Le PSG pointé du doigt

Ce mardi, Joan Laporta, le président du FC Barcelone, a accordé une interview à Mundo Deportivo. Dans cette prise de parole, l'Espagnol indique vouloir prolonger le contrat d'Ousmane Dembélé, mais surtout, évoque les discussions et la décision de Lionel Messi à propos de son futur, cet été.

Mécontent du départ du septuple Ballon d'or aux États-Unis, Joan Laporta a pointé du doigt le Paris Saint-Germain : “Le joueur voulait (un retour au Barça), son père aussi. Nous ne voulions pas ce qui s'était passé l'autre fois (le départ de Messi au dernier moment, ndlr) nous arrive et nous leur avons dit que nous serons limités par le fair-play financier. Puis, après un temps, tout le contrat a été bouclé. (…) Jorge (Messi) a voulu venir pour me parler et nous a dit qu'il avait choisi l'Inter Miami parce qu'il avait passé des saisons très dures à Paris, où il était sous pression. À Miami, il sera plus au calme et il pourra penser à la sélection nationale. Même s'il avait envie de revenir au Barça. Il ne voulait pas passer une autre année comme les précédentes. C'est compréhensible et on s'est mis à travailler sur un super hommage que le Barça doit faire pour Lionel Messi”.

L'environnement en question

D'après les propos de Joan Laporta, donc, c'est l'environnement très difficile du PSG qui a empêché Lionel Messi de revenir à Barcelone, et l'a conduit à privilégier l'Inter Miami. Régulièrement sifflé au Parc des Princes, l'Argentin de 35 ans n'a en effet pas laissé un souvenir impérissable en L1 et aux supporters du champion en titre.

En MLS, l'attaquant a un contrat jusqu'en décembre 2025.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.