Mercato -Arsenal : un autre coup à la Balogun en Ligue 1 ?

Débarqué à Reims sur la pointe des pieds l’été dernier, Folarin Balogun s’est fait un nom en inscrivant pas moins de 21 buts en Ligue 1. Ensuite rentré à Arsenal, l’attaquant est devenu international américain et il est aujourd’hui évalué à 60 millions d’euros, avec plusieurs prétendants prestigieux comme l’Inter Milan à ses pieds.

Ce genre de prêt plus que réussi donne forcément des idées en cette période de mercato. Notamment du côté du FC Nantes. Confrontés à une attaque beaucoup trop moribonde qui a contribué à les laisser jusqu’au bout sous la menace d’une relégation la saison passée, les Canaris sont décidés à se renforcer dans le secteur offensif. Pour l’heure, seuls le latéral Ronaël Pierre-Gabriel et le milieu de terrain Lamine Diack ont signé, mais plusieurs profils sont ciblés offensivement, dont l’ailier Yunus Akgün (Galatasaray), mais ce n’est pas tout. Ce jeudi, le journal Ouest-France révèle en effet que les Nantais se sont également positionnés pour accueillir en prêt un jeune ailier d’Arsenal, Marquinhos (19 ans).

Un deuxième Marquinhos  en L1 ?

Recruté par les Gunners l’été dernier en provenance de Sao Paulo, le Brésilien n’est pas parvenu à faire son trou à Londres, où des concurrents comme Bukayo Saka et Gabriel Martinelli cartonnaient il est vrai à plein régime. Avec seulement 218 minutes de jeu sur la première partie de saison (pour un but marqué, en Ligue Europa), l’international U20 auriverde avait été prêté en janvier dernier. Direction Norwich et le Championship, où le Sud-Américain a pu trouver du temps de jeu à défaut de casser la baraque (un but et une passe décisive en 11 matchs de championnat).

Néanmoins, le talent est là et ne demande qu’à éclore et le Brésilien pourrait apporter sa folie à une attaque qui en a cruellement manqué la saison passée. De plus, les options pour renforcer l’attaque du FCN ne sont pas légion, la piste Meschack Elia (Young Boys) étant tombée à l’eau en raison de la possible participation du Congolais à la prochaine CAN, qui a refroidi les dirigeants.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store